Meeting d’Eric Zemmour marqué par des incidents : Que s’est-il passé ?

Victoire Faure

Éric Zemmour, officiellement candidat a donné son premier meeting, samedi 4 décembre, au parc des expositions de Villepinte. Un premier rendez-vous à l’image d’une démonstration de force.

« La métamorphose est impressionnante ce n’est plus le même homme, c’est déjà un homme d’Etat »

Avec plus d’une heure de discours devant un parterre de soutiens de 12 500 personnes venues de tout le pays pour soutenir sa campagne, ce premier meeting a été marqué aussi par des incidents. Éric Zemmour déroule son discours, encouragé par une foule chauffée à blanc. Mais à l’arrière de la salle, cela ressemble à une course poursuite entre militants antiracistes, les services d’ordre et les participants au meeting. Au pupitre, Éric Zemmour poursuit. Il salue le courage de ses troupes, lui qui se dit « attaqué », « méprisé » par le pouvoir et les médias. Puis il s’en prend à ses adversaires politique comme Valérie Pécresse ou Emmanuel Macron qu’il qualifie en ces termes : « ce mannequin de plastique, ce masque sans visage qui défigure le nôtre, nous laisserons cet adolescent se chercher éternellement ».

A lire aussi

 

A la sortie, les militants peuvent acheter des tee-shirts, des casquettes et adhérer au nouveau parti « Reconquête ». Antoine est conquis : « la métamorphose est impressionnante ce n’est plus le même homme, c’est déjà un homme d’Etat ». Hervé, lui, est venu de Granville et il dit retrouver chez Éric Zemmour, le RPR original : « les LR ont confirmé qu’ils n’étaient plus du tout dans le coup, le curseur est en train de bouger. Le parti initial que je suivais est en train de se recomposer ». Le candidat Éric Zemmour va poursuivre ses déplacements et promet de distiller son programme au compte-goutte, tout au long de la campagne.

Victoire Faure

Ecoutez le reportage de Victoire Faure : 

 

Retrouvez les Infos du jour