One Piece: pourquoi le dessin offert à Emmanuel Macron va au-delà de l’anecdote

Twitter @EmmanuelMacron

Emmanuel Macron qui était au Japon pour le début des Jeux Olympiques a profité de son voyage à Tokyo pour faire de la publicité à l’univers du manga, déjà très développé en France.

One Piece : le manga s’est écoulé à presque 500 millions d’exemplaires en vingt ans

Il a suffi d’un tweet signé Emmanuel Macron se félicitant d’avoir reçu un dessin dédicacé de Eiichiro Oda pour que l’on découvre que notre président était fan de la célèbre série de bande dessinée japonaise One Piece. Il n’est pas le seul puisque One Piece est l’une des œuvres du 9ème art les plus vendues dans le monde. La série qui a été lancée il y a un peu plus de vingt ans s’est déjà écoulée à presque 500 millions d’exemplaires. A côté, Astérix qui n’a vendu que 370 millions d’albums aurait bien besoin d’une bonne rasade de potion magique.

A lire aussi

 

One Piece représente avec Naruto ou Dragon Ball le symbole de la puissance du manga. D’autant que One Piece a été dopé par le soft power japonais qui est très puissant dans les jeux vidéo et les dessins animés. Plus encore que les comics de super-héros américains et la BD franco-belge, le manga est la BD la plus mondialisée. Ce succès tient à la qualité et l’inventivité des auteurs qu’on appelle les mangakas, mais aussi à leur technique assez particulière. La BD européenne est souvent une œuvre d’auteur unique dont la production prend du temps, alors que le manga est un travail d’équipe avec un accent mis davantage sur la trame narrative que sur le dessin. Les mangakas produisent donc plus et plus vite. Ainsi One Piece va atteindre son centième album en septembre prochain, tandis qu’Astérix, créé 40 ans plus tôt, n’en compte que 38.

 

 

Mangas : l’offre en rayon a bondi de 18% en 2020 en France

Emmanuel Macron n’est pas le seul à lire des mangas dans l’Hexagone. En France seulement, One Piece s’est déjà vendu à plus de 25 millions d’unités et la croissance ne ralentit pas car la base de fans ne cesse de s’élargir. Et si la BD est l’un des segments les plus dynamiques du marché du livre, cela doit beaucoup au rayon manga qui a encore bondi de 18% l’an dernier. Un livre sur cinq vendus en France est une bande dessinée et presque une BD sur deux est un manga. On dit même que le pass culture qui a permis aux jeunes français d’obtenir un crédit de 300 euros pour acheter des biens culturels a surtout débouché sur des ventes de mangas. Les jeunes préfèrent sans doute One Piece à Victor Hugo.

David Barroux

Retrouvez le Décryptage Economique