La belle histoire de Ronan, le petit autiste de Boston, ému par Mozart

Au mois de mai, le « Wow !» crié par un jeune garçon de 9 ans, atteint d’autisme, après la dernière note de la Musique funèbre maçonnique de Mozart interprétée par la Handel & Haydn Society à Boston avait fait le tour des réseaux sociaux et ému les dizaines de milliers d’internautes qui avaient visionné la vidéo de ce moment de grâce. La direction de l’orchestre avait promis de l’inviter au Symphony Hall de la capitale du Massachusetts pour le lancement de la nouvelle saison. Promesse tenue.

 

Ronan, invité spécial de l’orchestre de Boston

 

 

Juste après le concert en question, le directeur de l’orchestre de Boston, qui avait déclaré avoir vécu « l’un des plus beaux moments » de sa carrière, avait retrouvé la famille du petit Ronan Mattin (grâce aux billets achetés en ligne par son grand-père qui l’accompagnait ce soir-là). Un violoncelliste s’était déplacé dans le New Hampshire, au domicile du garçon, désormais surnommé  the “wow child”, pour donner un récital privé et, comme promis, toute la famille a été invitée cette semaine à assister à une répétition de la Handel & Haydn Society à Boston.

Le jeudi 3 octobre, Ronan a donc quitté son école plus tôt pour se rendre à Boston avec ses grands-parents. Il était très excité par cette invitation selon sa grand-mère, qui a déclaré: « Il n’arrêtait pas de sauter sur son siège et de taper sur la vitre de la voiture. Nous sommes tellement fiers de lui. Cela vous donne des frissons. Son amour de la musique est contagieux ». Sur la scène du Symphony Hall, les musiciens en smokings noirs et de robes longues répétaient la 1ère représentation de la nouvelle saison, une célébration de Mozart donnée le lendemain, lorsque le petit garçon est arrivé dans la salle vide. Ronan a pu, au cours de cette soirée qui lui était exclusivement réservée, voir et entendre les instruments de près et rencontrer tous les musiciens. Le tromboniste principal, Toby Oft, l’a même invité à faire l’expérience des sensations que provoquent les vibrations de son instrument.

 

 

A lire aussi

 

 

L’orchestre de Boston stimulé par Ronan

 

 

Comme souvent, Ronan ne s’est pas beaucoup exprimé mais ses discrets « Ouais Musique ! » pendant cette visite ont beaucoup touché les membres de l’orchestre. « Ces moments-là, comme son « Wow !» en mai dernier, sont stimulants pour nous et nous permettent de réaliser avec humilité exactement ce que nous faisons ici » a déclaré au Boston Globe le directeur artistique de l’orchestre, Harry Christophers. « Nous sommes ici pour libérer les gens de leur quotidien grâce à la musique. Parce que nous savons qu’il existe de telles réactions fantastiques. Et celle de Ronan était si charmante, si spontanée.  » 

Exsultate, jubilate !!!

 

Philippe Gault

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité