Karl Olive : “Nous avons des quartiers peuplés de gens monoculturels”

Karl Olive était l’invité politique de la matinale de Guillaume Durand ce mardi 16 février. Le maire de Poissy s’est exprimé sur l’agression de policiers par une trentaine de jeunes survenue dans sa commune le samedi 13 février.

“Tuez-les, tuez-les !” : Quatre policiers pris pour cible dans un quartier de Poissy

Karl Olive décrit l’agression de policiers survenue trois jours auparavant dans un quartier de la commune de Poissy : “suite à l’appel d’un habitant de Poissy pour demander la dispersion d’un groupe alors que le couvre-feu arrivait, la police arrive et tombe dans un guet-apens. Les quatre policiers sont accueillis par une trentaine de jeunes qui lancent des tirs de mortiers et réagissent par des jets de gaz lacrymo”. Le maire de Poissy dénonce le fait “qu’on monte d’un niveau dans la graduation de la violence” car dans les vidéos partagées on entend des “tuez-les, tuez-les !” à l’encontre des membres des forces de l’ordre.

A lire aussi

 

Selon Karl Olive, un tel acte est pour les policiers “un lieu commun”. Ces derniers ont d’ailleurs “décidé de partager ces vidéos sur les réseaux sociaux” suite à l’annonce de Claire Hédon, Défenseure des droits, de vouloir créer des zones sans contrôle d’identité. Karl Olive juge cette initiative “hors-sol” et affirme qu’elle “met à mal le travail des policiers et des élus de terrain” tout en lançant “un message d’impunité à ces jeunes délinquants”. Le maire de Poissy appelle d’ailleurs “à supprimer le défenseur des droits pour créer un poste de défenseur des devoirs”.

 

Poissy : Karl Olive dénonce “une volonté d’abîmer la République”

Le guet-apens de Poissy correspond selon Karl Olive à une volonté “d’abîmer la République”, et estime que les auteurs d’un tel acte appartiennent au “2% de la population qui refusent l’autorité parentale”. Cependant, il refuse d’établir un parallèle entre l’agression des policiers et les évènements récents de Trappes, où un professeur de philosophie a été mis sous protection par le ministère de l’Intérieur suite à la dénonciation de l’emprise islamiste sur la ville. Karl Olive refuse donc de parler d’Islamisme radical mais souhaite “travailler sur le peuplement de ces quartiers peuplés de gens monoculturels qui n’ont pas les codes et les intentions pour bien s’intégrer”. Il invite également l’Etat à “faire confiance au couple préfet-maire” et de “ne pas nous imposer les gens qui viennent y vivre”.

A lire aussi

 

 

Interrogé par Guillaume Durand sur les différentes approches de politique régalienne de Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen, le maire de Poissy préfère ne pas les commenter pour mieux déclarer : “il n’y a pas de petites ou de grandes solutions, seulement des belles solutions qui doivent êtres ancrées sur le terrain”. Karl Olive dit aussi vouloir “que la France gagne”.

Rémi Monti

 

 

Retrouvez les interviews politiques