Ivan Ilić interprète trois Symphonies de Joseph Haydn au piano

Décernés chaque semaine, les Trophées Radio Classique priment un nouvel album, mis à l’honneur notamment dans l’émission « Tous Classiques » de Christian Morin.

Pour ce premier Trophée de la saison : le pianiste Ivan Ilić joue trois Symphonies de Haydn transcrites pour le piano par Carl David Stegmann.

Carl David Stegmann (1751-1826) avait plusieurs cordes à son arc puisqu’il était ténor, chef d’orchestre et compositeur – autant d’activités dont il tirait profit dans le domaine de l’opéra. Employé par le Théâtre de Mayence (où il s’illustra dans la première représentation de Don Giovanni chanté en allemand), il se produisit également avec succès à Francfort. Formé comme organiste, il réalisa des transcriptions de Quintettes à cordes de Mozart et des Trios à cordes op. 9 de Beethoven, ainsi que des transcriptions pour clavier de vingt-cinq symphonies de Haydn. Selon Ivan Ilić : « Il n’est pas clair pour moi si ces transcriptions ont jamais été destinées à être jouées comme répertoire de concert, en public. Néanmoins, l’enthousiasme que j’ai rencontré partout où je les ai jouées m’a convaincu de faire cet enregistrement, pour permettre à plus de gens d’entendre les arrangements idiomatiques de Stegmann. »

Réputé pour son vaste répertoire (on lui doit des enregistrements d’œuvres de Reicha, Beethoven, Feldman ou Godowski), Ivan Ilić interprète (en première mondiale) ces trois symphonies avec une connaissance approfondie du style : Il n’a pas peur de s’arrêter, de façonner soigneusement les mélodies – l’approche varie d’un mouvement à l’autre. Les reprises sont ornementées, en conformité avec les pratiques de l’époque. Les phrasés cursifs et le jeu transparent n’empêchent pas la dimension orchestrale de percer, notamment dans la géniale Symphonie « Oxford », sans doute le sommet du disque.

Joseph Haydn : Symphonies n° 44, 75 et 92 « Oxford » transcrites pour le piano par Carl David Stegmann. Ivan Ilić, piano (1 CD Chandos)