Inclusion : Une troupe d’artistes malvoyants sur scène dans la comédie musicale The Braille Legacy

Crédits : The Braille Legacy

Les 24 et 25 juin à Inglewood, près de Los Angeles, la troupe Theatre by the blind, composée d’artistes malvoyants, interprétera la comédie musicale The Braille Legacy qui raconte l’incroyable vie de Louis Braille qui créa au début du XIXe siècle le système d’écriture tactile qui porte son nom. Une première pour ce spectacle créé en 2017 à Londres.

Louis Braille fut un organiste réputé

Lorsqu’au printemps 2017 fut donné pour la première fois au Charing Cross Theatre de Londres la comédie musicale The Braille Legacy créée par Sébastien Lancrenon (ancien directeur général adjoint de Radio Classique) sur une musique de Jean-Baptiste Saudray, le rôle-titre était chanté par le comédien et chanteur Jérôme Pradon et une troupe d’artistes, tous voyants.

A lire aussi

 

Pour les deux représentations qui seront présentées à la fin du mois au Miracle d’Inglewood (sud-ouest de Los Angeles) c’est une troupe américaine de non-voyants, une première, qui interprétera cette comédie musicale retraçant la vie de Louis Braille, ce jeune Français qui perdit la vue suite à un accident survenu à l’âge de 3 ans et inventa un système d’écriture en relief qui porte son nom. Louis Braille fut également un organiste réputé, titulaire de l’orgue de l’église Saint-Nicolas-des-Champs à Paris ainsi que de celui de l’église Saint-Vincent-de-Paul.

 

Coco Atama : « Il est important de montrer comment [l’écriture Braille] a changé la société »

La troupe Theatre by the blind, la seule aux États-Unis (créée en 2008 à Los Angeles) composée exclusivement d’artistes malvoyants, a été mobilisée pour fournir le casting de ce spectacle. Coco Atama, étudiant et comédien  de Burbank, interprétera le rôle de Louis Braille. Un personnage auquel le jeune acteur/chanteur de 26 ans s’assimile. « S’il y a quelque chose que je veux, je remuerai ciel et terre pour y arriver, peu importe qui ou quoi se dresse sur mon chemin, peu importe combien je dois saigner, transpirer et pleurer, et je pense que Louis Braille s’est comporté de la même manière » a déclaré Coco Atama au Los Angeles Times, ajoutant : « Il est important de montrer comment l’un des outils les plus utiles dans l’arsenal d’une personne aveugle a été créé et comment il a changé la société ».

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique