Harcèlement sexuel : 64% des musiciennes considèrent que c’est un défi majeur

istock

Les difficultés des femmes à faire carrière dans l’industrie musicale ont fait l’objet d’une étude réalisée par MIDIA Research et la plateforme de distribution TuneCore/Believe. Intitulée « Incarne le changement : Les femmes dans la musique », et basée sur 504 témoignages, elle dresse le constat d’un secteur aux nombreuses inégalités.

90% des artistes interrogées estiment qu’elles reçoivent une traitement différent des hommes

L’industrie musicale, un secteur très inégalitaire ? C’est ce qu’on perçoit à la lecture de cette étude, dans laquelle 9 musiciennes sur 10 déclarent que le milieu traite différemment les femmes, 81% affirment que la reconnaissance est plus dure à atteindre pour les femmes que pour les hommes et 77% estiment qu’elles n’obtiennent pas les mêmes opportunités que les hommes.

A lire aussi

 

Plus inquiétant encore, les femmes sondées estiment que leur plus grand défi pour exister dans l’industrie musicale est de faire face au harcèlement sexuel (64%), ce qui en fait la plus grande source d’inquiétudes largement devant les autres discriminations qu’elles rencontrent : que ce soit d’âge (38%), de salaire (27%) ou le manque de moyens mis à leur disposition (36%). Des 30 hommes interrogés pour étudier les différences de perceptions dans un même secteur, 7 sur 10 ont conscience que le harcèlement sexuel est bel et bien un défi majeur pour les femmes dans l’industrie musicale.

 

81% des artistes regrettent le manque de femmes aux postes-clés

L’étude en question ne se limite pas à faire la somme des problèmes mais donne également le point de vue des artistes pour améliorer leurs situations. Pour encourager les femmes à faire une carrière musicale, 38% estiment nécessaire de travailler sur l’écart des salaires hommes/femmes, notamment par l’instauration d’un statut permettant un revenu lors de congés maternité (il est important de noter que la majorité des femmes artistes interrogées viennent des Etats-Unis ou de Grande-Bretagne). 35% affirment que la présence d’une sorte de tutorat pour les jeunes artistes les aideraient à s’installer dans l’industrie, ce qui fait écho aux 81% d’entre elles regrettant le manque de carrières à succès de femmes aux postes clés. S’agissant de la question des quotas 29% des femmes interrogées estiment qu’une parité stricte dans les boîtes de productions et les festivals encourageraient les jeunes artistes à se lancer dans une carrière musicale, tandis que seulement 8% aimeraient voir des studios ou des labels réservés aux femmes.

A lire aussi

 

Malgré ces constats pessimistes, l’étude pointe une légère amélioration, et même une baisse des inégalités ces dernières années : 52% des artistes interrogées remarquent une hausse des opportunités dans les rôles à responsabilité, et 28% observent davantage de soutien dans leurs initiatives artistiques et plus de moyens mis à disposition. 14% ne remarquent aucune amélioration, preuve que beaucoup reste à faire dans le secteur musical comme le souligne Mark Mulligan, directeur général de MIDIA Research : « chaque institution et chaque artiste doit montrer que les préjugés ne sont pas acceptables, que l’inclusion et l’égalité doivent faire partie intégrante des valeurs de tous afin d’induire un changement positif ».

Rémi Monti

Retrouvez l’actualité du Classique