Guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis : « La zone euro sera la grande perdante » déclare l’économiste Mathilde Lemoine

Mathilde Lemoine, chef économiste de la banque Edmond de Rothschild, était l’invitée économique ce lundi 18 février de Dimitri Pavlenko.  » La zone euro sera la grande perdante des tensions sino-américaines » a-t-elle déclaré sur notre antenne.

 

Des entreprises américaines et chinoises de plus en plus compétitives.

Dans un contexte de négociation commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, la spécialiste en macro-économie a analysé l’accroissement de la compétitivité des entreprises chinoises et américaines par rapport à celle des entreprises européennes. Du côté des Etats-Unis, l’administration Trump soutient ses entreprises grâce à la baisse substantielle de l’impôt sur les sociétés. Du côté de la Chine, le Parti alloue des subventions aux entreprises qui ont des problèmes de trésorerie. En tant que premier exportateur mondial, la zone euro se trouve ainsi pénalisée dans le commerce international. Mathilde Lemoine a nuancé le protectionnisme américain en rappelant que l’intention de l’administration actuelle reste d’augmenter ses parts de marché dans le système économique mondial et non de se « replier sur eux-mêmes ».

« L’attentisme » des entrepreneurs

Selon Mathilde Lemoine, cette guerre commerciale provoque un « attentisme » des entrepreneurs et des industriels européens, accentué par un climat d’incertitude. Les acteurs économiques attendent d’avoir plus de précisions sur la possible hausse des droits de douane et sur les changements potentiels de flux de commerce entre les pays.