Espace : En 2021, la Chine a envoyé plus de fusées que les Etats-Unis

istock

La grande surprise de l’année 2021 qui vient de s’achever c’est que les nouveaux rois de l’espace, ce ne sont pas les Américains… ce sont les Chinois ! La Chine est-elle aujourd’hui une plus grande puissance spatiale que les Etats-Unis ?

En 2021 il y a eu 31 lancements aux Etats-Unis et 55 en Chine

Technologiquement et en termes de budget, les Etats-Unis font encore la course en tête. S’ils n’ont pas gagné la guerre des étoiles, ils ont une longueur d’avance. Mais la concurrence chinoise n’a jamais été aussi vive et pour la première fois l’an dernier, si on ne prend en compte que le nombre de fusées ayant décollé, la Chine a procédé à plus de lancements que les Etats-Unis. C’est le signe peut-être d’un point de bascule. En 2021 il y a eu 31 lancements aux Etats-Unis et 55 en Chine. La dynamique chinoise est impressionnante, Pékin n’avait lancé que 19 fusées en 2015, 39 en 2020 et plus de 50 l’an dernier. Il y a une accélération : les Chinois sont en train de construire une station spatiale rien que pour eux et ils ont posé un « rover » sur Mars, ce que seuls les Américains avaient réussi à faire.

A lire aussi

 

Et l’Europe dans tout ça ? Il faut être honnête. Les Européens sont plus spectateurs qu’acteurs parce qu’ils mettent beaucoup moins d’argent public que les Américains ou les Chinois. Les Européens n’ont représenté que 4% des lancements contre 38% pour la Chine, 31% pour les Etats-Unis et 17% pour la Russie -dont pas mal de lancements sont commercialisés par Arianespace-. On n’a pas la quantité mais pour l’instant notre force c’est qu’on est dans la course technologiquement. On peut même dire qu’on a la qualité. Ariane 5, qui est en fin de vie c’est la plus fiable des fusées.

Espace : L’Europe doit investir davantage

Ariane 6 qui arrive, sera plus modulable et aura une capacité de mise en orbite bien plus importante. Sur le marché purement commercial et concurrentiel, Arianespace n’a d’ailleurs pas à rougir de la concurrence face à Space X. On a aussi de très beaux partenariats avec les Russes de Soyouz ou avec les Italiens de Vega. On va nous aussi poser un rover sur Mars. C’est nous qui avons mis en orbite le télescope James Webb développé pour la Nasa… et ça prouve quelque chose. Mais la course à l’espace est en train de s’accélérer. Les Chinois et les Américains mettent énormément de moyens publics et de plus en plus privés. Il y a un risque que l’Europe décroche si on n’investit pas plus.

David Barroux

 

Retrouvez le Décryptage Economique