Donald Trump a demandé l’aide de la Chine pour sa réélection, assure son ex-conseiller John Bolton

John Bolton, ancien conseiller à la sécurité de la Maison-Blanche, sort un livre polémique outre-Atlantique. Il y révèle que Donald Trump, très isolé, aurait notamment demandé de l’aide à la Chine pour sa réélection. Le président américain répondra sûrement à ces attaques demain, lors de son premier meeting de campagne, à Tulsa.

 

Selon John Bolton, Donald Trump aurait tenu des propos chocs sur les camps de concentration en Chine

C’est une bombe. Depuis hier soir, tout le monde ne parle plus que de cela. John Bolton était un homme très important dans l’administration. Il était le conseiller national à la sécurité et est resté dix-sept mois à l’intérieur de la Maison-Blanche. Il n’a pas parlé durant toute l’enquête sur l’ingérence russe mais aujourd’hui, il sort ce livre dévastateur. Dévastateur pour Donald Trump. La Maison-Blanche est en cellule riposte pour contrer ce que Bolton dit. Ce dernier montre un Donald Trump absolument isolé, critiqué par son secrétaire d’Etat actuel Mike Pompeo, qui dit « Donald Trump, c’est une merde ».

 

A lire aussi

 

Il y a des révélations à toutes les pages, notamment sur la Chine. On y apprend comment Donald Trump aurait expliqué au président Xi qu’il devait augmenter les importations pour plaire aux fermiers américains ; ce qui lui servirait pendant l’élection. On y trouve aussi des phrases de Donald Trump très polémiques sur les camps de concentration en Chine. Tout cela attise une radicalisation. Les pro-Trump disent que Bolton est un traître à la nation. Les anti-Trump, eux, y voit une preuve de plus que Donald Trump, ce n’est plus possible.

 

 

 

Donald Trump tiendra son premier meeting à Tulsa, une ville martyr pour la communauté noire

Mais il ne faut pas sous-estimer Donald Trump et sa force politique. C’est quelqu’un qui adore le combat et dire à tout le monde : « Vous vous trompez sur moi ». Les attaques le renforcent, d’autant que lui et ses conseillers savent très bien titrer profit de sa base électorale. Le premier meeting de Donald Trump demain en sera peut-être la confirmation. Il se passera à Tulsa, un symbole très important pour la communauté noire, parce qu’en 1921, il y a eu un massacre atroce, avec des centaines de noirs qui se sont fait tuer par des suprémacistes blancs.

 

A lire aussi

 

C’était le Wall Street noir de l’Amérique. C’est très symbolique pour Donald Trump de faire son premier meeting politique dans une ville pleine de sens pour la communauté noire et dans une Amérique « Floyd« . Il y a 19.000 places dans le stade de Tulsa. La campagne Trump a vendu 100.000 tickets. Il y a déjà des gens devant le stade en train d’attendre. Tout peut arriver à Tulsa, alors que la moindre chose peut provoquer des choses inquiétantes aux Etats-Unis.

 

Laurence Haïm

 

Retrouvez l’actualité du Classique