Decathlon s’offre Alltricks, le petit Amazon du vélo

Decathlon s’offre Alltricks, le petit Amazon du vélo

Le géant du sport s’offre une vraie pépite. Alltricks c’est un groupe qui s’est lancé il y a une dizaine d’année à l’assaut du marché du vélo par Internet. Et c’est devenu le champion français de la catégorie. Ils vendent tout pour équiper le cycliste. Du vélo très haut de gamme à la simple rustine. Ils sont encore petits mais ils sont en très forte croissance et ils devraient atteindre les 80 millions de chiffre d’affaires dès cette année.

Pourquoi Decathlon rachète une telle entreprise ?

Décathlon c’est une des enseignes préférées des Français. C’est un groupe qui est encore en forte croissance à l’international. Mais c’est un distributeur qui traverse un petit trou d’air en France. Au départ chez Décathlon, on trouvait toutes les marques de l’univers sportif. Mais aujourd’hui, Décat c’est devenu un Ikéa du sport. Ils développent leurs propres marques comme Rockrider ou Btwin dans le vélo. Ca permet d’innover, d’être très compétitif mais avec une telle stratégie on finit aussi par se couper d’une partie de la demande car il y a des clients qui veulent des marques. Et c’est particulièrement vrai dans le vélo. Si les consommateurs sont une pyramide, Décathlon touche la base, la masse, les volumes. Mais il ne touche plus la pointe. Le segment sur lequel les volumes sont plus faibles mais où il y a plus de valeur. Avec Alltricks ils vont rajouter une corde à leur arc.

Et pour Alltricks quel est l’intérêt de cette opération ?

Alltricks qui va rester indépendant va apporter des marques et une expertise digitale au groupe nordiste. Mais en échange il va pouvoir s’appuyer sur les moyens financiers, humains et physiques de Décat. Ils vont avoir de l’argent pour doper leur croissance, ils vont pouvoir par exemple accélérer dans le running ou l’interntanional. Ils vont pouvoir jouer à fond la complémentarité web-magasin en prenant des commandes via des bornes dans les Décathlon ou en se faisant livrer dans les plus de 300 magasins de France. Et puis Décathlon va pouvoir aider Alltricks qui a aussi son offre de produits de marque distributeur dans l’outillage, le textile et même les vélos. C’est un deal gagnant-gagnant.

 

Plus d’articles sur le décryptage économique de David Barroux