Covid-19 : Pour Noël, « ne pas mélanger les enfants non vaccinés, les aînés et les plus fragiles », plaide Benjamin Davido

Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches était l’invité de Renaud Blanc ce mardi 7 décembre. Au lendemain de l’annonce d’un tour de vis sanitaire pour lutter contre la 5ème vague du coronavirus, il plaide pour renforcer le télétravail et vacciner les 5-11 ans.

2 à 3 jours de télétravail, c’est insuffisant, selon Benjamin Davido

L’incitation plutôt que l’obligation, c’est la stratégie qui s’est dégagée hier des discours du Premier ministre Jean Castex et de son ministre de la Santé Olivier Véran, une stratégie « assez habile » selon Benjamin Davido, s’agissant d’une population d’adultes majoritairement vaccinée. Il y voit une volonté du gouvernement d’éviter de faire peser le poids des contraintes uniquement sur les non vaccinés. Toutefois, il estime qu’il reste une marge de manœuvre concernant le télétravail. Une moyenne de 2 à 3 jours par semaine est insuffisante, selon l’infectiologue, qui insiste sur la nécessité de limiter les contacts.

A lire aussi

 

Il souligne que le variant Delta est « très contagieux et très contaminent », et qu’il risque de s’étaler dans le temps jusqu’à mars, créant une surcharge hospitalière. Autre dispositif qu’il préconise, la réouverture des grands vaccinodromes. Et à l’approche des fêtes de Noël, Benjamin Davido appelle à ne pas être plus de 6 à table, affirmant qu’on peut aller jusqu’à 10 si on est vacciné, qu’on a « des tables bien espacées » et qu’on ne mélange pas « les 5-11 ans non vaccinés, les aînés et les gens plus fragiles ». Au sujet justement des enfants, l’infectiologue juge « nécessaire » leur vaccination, soulignant « qu’il n’y a pas de risque » : « quasiment 4 millions d’enfants âgés de 5 à 11 ans aux Etats-Unis ont été vaccinés sans qu’il y ait de signal particulier, d’autant que la dose n’est pas la même chez les enfants et chez les adultes ».

Béatrice Mouedine

 

Retrouvez l’invité de la matinale