Moderna : Pourquoi ce vaccin est proposé en priorité pour les rappels

istock

Avec près de 50 000 cas par jour le virus circule sur tout le territoire. Les hôpitaux commencent à monter en pression. Pour ne pas confiner, il faut conserver notre bouclier vaccinal et l’amplifier a martelé hier Jean Castex.

800 000 doses ont été remplacées à la dernière minute par le vaccin Moderna

Plus d’un demi-million de personnes sont vaccinées chaque jour pour la dose de rappel. Le gouvernement souhaite accélérer : 15 millions de personnes supplémentaires pourraient avoir leur injection d’ici janvier. Pour cela, le gouvernement compte sur la médecine de ville et l’ouverture de 200 centres supplémentaires et vous l’aurez remarqué, depuis quelques jours, c’est le vaccin Moderna qui est proposé en priorité. Alors que 3 millions de doses de Pfizer ont été commandées par les centres et la médecine de ville. 800 000 ont été remplacées à la dernière minute par le vaccin Moderna. Pour l’économiste de la santé Fréderic Bizard, le gouvernement cherche à écouler 20 millions de doses de Moderna avant leur date de péremption : « les pouvoirs publics sont en train de recommander l’usage quasi exclusif de Moderna pour les plus de 30 ans. Il y a eu des effets secondaires avec Moderna qui est plus dosé que le vaccin Pfizer donc cela peut entraîner des questionnements chez les Français. Il faut une communication qui soit claire ».

A lire aussi

 

Si le vaccin Moderna est sûr et même plus efficace que Pfizer dans le temps, l’administrer aux patients dans les cabinets de ville est plus compliqué. Pourtant le docteur Jean-Paul Hamon ne reçoit plus que du Moderna depuis une semaine sans aucune explication du gouvernement : « on a 24 doses à faire en moins de 19h car le flacon ne se conserve pas plus longtemps au frigo. Il est difficile pour nous en hiver, de libérer 3h pour vacciner 24 personnes. Cela ne se fait pas au dernier moment ». Alors les médecins tentent de convaincre les réticents pour arriver à vider les flacons avec un argument : mélanger deux ARN messager durant son schéma vaccinal permettrait de booster 4 fois plus l’immunité dans le temps.

Rémi Pfister

Ecoutez le reportage de Rémi Pfister : 

 

Retrouvez les Infos du jour