Chris Krebs, directeur de la cybersécurité, limogé par Trump : y aura-t-il d’autres évictions ?

C’est le choc à Washington : Chris Krebs le directeur de la cybersécurité aux Etats-Unis, a été renvoyé par Donald Trump.

 

Election présidentielle : Donald Trump affirme que Chris Krebs a permis le vote d’Américains décédés

Christophe Krebs est extrêmement réputé dans les milieux du renseignement. Il a été terminated, comme l’a écrit Donald Trump dans un tweet. Dans le droit du travail américain, cela veut dire que vous n’avez pas le temps de repasser au bureau prendre vos affaires, que vous êtes même souvent escorté vers la sortie de l’entreprise par des agents de sécurité.
Selon Donald Trump, Chris Krebs n’aurait pas su maintenir la sécurité de l’élection présidentielle. Dans ses tweets, il affirme que Krebs a autorisé des gens morts à pouvoir voter.

A lire aussi

 

Le président actuel ne lui a pas pardonné une interview la semaine dernière dans laquelle il disait qu’il n’y avait sans doute pas eu de fraude électorale. Dans un tweet, Krebs a répondu en disant « nous avons bien fait, ce fut un honneur de défendre le présent, et de sécuriser l’avenir ». A Washington, on craint que Donald Trump, après le ministre de la Défense Mark Esper, le directeur de la cybersécurité Chris Krebs, ne renvoie le directeur du FBI Christopher A. Wray ou la directrice de la CIA Gina Haspel .

Laurence Haïm

 

Retrouvez l’actualité du Classique