Anti-pass sanitaire : 37% des Français approuvent la mobilisation, moins que pour les gilets jaunes

Gongashan/Flickr

37% des Français approuvent la mobilisation contre le pass sanitaire, selon notre sondage Elabe pour Radio Classique/Les Echos/L’institut Montaigne. Un soutien nettement moins marqué que lors des manifestations des Gilets jaunes, au début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Pass sanitaire : les Français plus enclins à présenter un pass  pour un voyage en avion, en train ou en car, que dans les restaurants, bars et cafés

Sur les 37% de Français qui approuvent la mobilisation des anti-pass sanitaire, 20% la soutiennent, et 17% expliquent « éprouver de la sympathie » envers eux. L’institut de sondage Elabe assure qu’il s’agit d’un des niveaux les plus bas depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron marqué par plusieurs mobilisations sociales fortes. En effet 73% des Français soutenaient le mouvement des gilets jaunes à ses débuts, un niveau passé au bout de quelques mois à 60%. En tête des Français qui approuvent le plus les manifestations hostiles au pass sanitaire, les catégories populaires et les électeurs de Marine Le Pen (48%) et de Jean-Luc Mélenchon (45%). A l’inverse, et logiquement, les électeurs d’Emmanuel Macron sont 72% à ne pas approuver le mouvement, ainsi que les personnes âgées de plus de 65 ans (64%).

A lire aussi

 

6 Français sur 10 sont favorables à la vaccination obligatoire

Présenter un pass sanitaire, c’est-à-dire un document justifiant d’un cycle vaccinal complet ou d’un test négatif au covid-19 ne pose aucun problème à une majorité de Français, entre 55% et 63%. Un taux qui varie selon le cas de figure, les Français étant plus enclins à présenter un pass sanitaire pour un voyage en avion, en train ou en car, que dans les restaurants, bars et cafés. Le Conseil Constitutionnel doit d’ailleurs donner son avis ce jeudi 5 août sur l’extension du pass sanitaire à ces lieux. Quel que soit le cas de figure, 17% à 22% des Français déclarent qu’ils le feraient, mais par contrainte. Ils sont 19% à 23% à ne pas vouloir le présenter dans ces situations. Enfin, parmi les enseignements de ce sondage, on retiendra que 6 Français sur 10 sont favorables à la vaccination obligatoire, un chiffre stable depuis un mois.

Béatrice Mouedine

 

Retrouvez l’actualité du Classique