Anne Hidalgo veut effacer l’image de la Parisienne en campagne dans les territoires

Jacques Paquier/wikimedia commons

Anne Hidalgo, la maire de Paris, a officialisé sa candidature à la présidence de la République. « Je suis prête (..) et consciente de la gravité de cet instant » a-t-elle dit à Rouen. Une journée normande pour lancer sa campagne, où Anne Hidalgo a rencontré des soignants. Le soir, elle s’est exprimée au 20h de France 2. Anne Hidalgo dit vouloir bâtir une France plus juste.

Anne Hidalgo est pour l’heure créditée de 7 % à 9 % des voix selon les sondages

Il va falloir, pour Anne Hidalgo, se faire connaître dans toute la France et effacer un peu l’image de la Parisienne en campagne dans les territoires. Attendez-vous à voir Anne Hidalgo les mains dans le cambouis. Les pieds dans la boue, loin, très loin de la capitale. Nathalie Appéré est maire de Rennes, membre de « L’Equipe de France », ces édiles qui soutiennent le Ticket Hidalgo : « On a besoin, après avoir erré ou mangé de la poussière, de convaincre à nouveau, de présenter qui on est » assure-t-elle, ajoutant « je ressens vraiment, parmi les hommes et les femmes de gauche, le besoin de s’unir, de se rassembler et d’aller au charbon ».

A lire aussi

 

« Anne Hidalgo doit avoir cette expérience de la vie quotidienne des Français » selon Matthieu Klein, maire de Nancy

Le rassemblement, on n’en est pas là. Pour creuser l’écart avec la myriade de candidats à gauche, Anne Hidalgo va raconter son histoire et faire valoir ses atouts. Matthieu Klein, maire de Nancy, estime que « le début cette aventure passe par l’incarnation de la future présidente de la République, elle doit avoir cette expérience de la vie quotidienne des Français pour pouvoir représenter notre pays ». Ses soutiens vont la représenter sur l’ensemble du territoire et se faire les porte-parole d’un programme dont on ne connaît pour l’heure qu’une tonalité : « de la réconciliation, de l’apaisement, de la sécurité » avait assuré Anne Hidalgo. Johanna Rolland, maire de Nantes, cite « les enjeux de réindustrialisation, de transition écologique » et promet « de nourrir ce projet par les échanges avec les habitantes et les habitants ». Anne Hidalgo est pour l’heure créditée de 7 % à 9 % des voix selon les sondages.

Victoire Faure

Ecoutez le reportage de Victoire Faure :