Air France présente son nouvel Airbus A220, moins polluant

Romain COUPY/wikimedia commons

Air France vient d’accueillir un nouvel avion dans sa flotte: L’A220. C’est un événement parce que la compagnie n’avait pas introduit un nouveau modèle d’avion mono-couloir depuis plus de 30 ans.

L’Airbus A220 permettra de réduire la consommation de carburant et les émissions de CO2 de 20%

Air France a produit des A350 ou des B777 mais il n’y avait pas de nouveautés sur ce qu’on appelle le moyen-courrier. Voir arriver cet A220 est donc le début d’une nouvelle histoire. Air France mise beaucoup sur cet avion en ayant commandé 60 modèles et autant en option. D’ici 2025 la compagnie va en recevoir une quinzaine par an et cela permettra de transporter environ 150 passagers sur près de 5.000 kilomètres. Il faut avoir en tête que si cet avion s’appelle aujourd’hui l’Airbus 220, c’était au départ un avion conçu par le canadien Bombardier qui s’appelait le C-Series. Airbus a racheté cette activité en 2017 et a changé le nom de l’avion pour mieux l’intégrer à sa gamme qu’il complète parfaitement.

A lire aussi

 

Il y a un besoin d’avions régionaux car même si l’on vit dans une période d’avion « bashing », l’envie et les besoins de voyager restent forts. Pour faire Paris-Milan, Lyon-Berlin ou Marseille-Londres, ce genre d’avion est parfait. Ce sont des avions plus modernes, plus spacieux, plus lumineux et surtout beaucoup moins gourmands en carburant. Par rapport aux vieux A318 ou A319, ce nouveau modèle permettra de réduire les coûts d’exploitation d’au moins 10%, avec une consommation de carburant et des émissions de CO2 réduites de 20% ainsi qu’une empreinte sonore réduite de 34%. Les coffres à bagages seront 50 % plus grands. Cela va donc plaire aux pilotes, aux passagers et à la compagnie. 

Ryanair et EasyJet sont les compagnies qui transportent le plus de passagers en Europe

Le plus grand risque pour Air France serait justement de ne pas prendre de risques car sur ce segment en croissance du moyen-courrier, ce sont les compagnies low-cost comme Ryanair et EasyJet qui raflent la mise. Ces compagnies transportent le plus de passagers en Europe et sont les plus optimistes en termes de croissance. Pour leur résister, Air France doit absolument être plus compétitive et cela passe en très grande partie, par le rajeunissement de sa flotte. Les moyen-courriers d’Air France ont 16 ans en moyenne contre 4 ans chez EasyJet et 5 chez Ryanair. Plus un avion est récent, plus il est confortable et économe. Air France le sait et c’est pour cette raison que la compagnie fait le pari de l’A220. Comme l’ex Bombardier était vraiment en crise, Air France a sans doute obtenu un très bon prix. Le gouvernement canadien, qui veut soutenir son industrie et ses exportations a proposé des aides. Le risque est donc limité pour Air France. 

David Barroux 

Retrouvez le Décryptage Economique