Covid-19 : Le luxe ne connaît pas la crise

Giorgio Galeotti / Flickr

La crise du Covid-19 est visiblement passée pour le secteur du luxe. Cette année, le marché du luxe va enregistrer une incroyable croissance d’environ 30%.

La base de clients potentiels du luxe ne cesse de grossir sur tous les continents

Cela veut effectivement dire que sur ce marché, le chiffre d’affaires qui dépasse les 280 milliards de dollars en cumulé, va repasser au-dessus du chiffre d’affaires record de 2019 avant la crise du Covid. La crise sanitaire n’est pas oubliée mais elle est économiquement effacée. Les consommateurs sont de retour et ils consomment. Comme tous les secteurs économiques, le luxe n’est pas à l’abri de chocs conjoncturels comme le Covid. La croissance ne sera pas permanente et linéaire mais il y a des facteurs structurels qui peuvent rendre confiants les acteurs de cette industrie. Le premier est démographique et économique. Nous sommes globalement dans une phase de croissance.

A lire aussi

 

La bonne nouvelle, ce n’est pas que les riches deviennent de plus en plus riches, c’est surtout que la classe moyenne mondiale ne cesse de s’élargir et son pouvoir d’achat monte. La base de clients potentiels ne cesse de grossir sur tous les continents. Les Américains sont aujourd’hui les premiers clients du luxe mais demain ce seront les Chinois. Le luxe, ce n’est pas que des Ferrari hors de prix. Il s’agit sur chaque famille de produit, des articles haut de gamme vendus plus chers. C’est l’autre bonne nouvelle pour le luxe puisque c’est un segment sur tout ce que l’on consomme : les voitures, les voyages, les montres, la mode, le spiritueux. Ce n’est pas une niche mais un énorme segment de marché.

LVMH, Chanel, Hermès, Kering et L’Oréal : la France est le pays du luxe

Le luxe est un mélange entre l’histoire, la tradition, la culture, la mode, la nouveauté et la créativité. Ce point de rencontre est une vraie force de la France. On a plus de marques centenaires que n’importe quel pays et une capacité à les faire vivre, à les inscrire dans le présent. La France a de quoi faire naître l’envie en s’appuyant sur des racines. Les Américains ont une force marketing mais moins d’histoire. Les Anglais ont moins de marques. Les Suisses ont les meilleures montres mais pas grand-chose de plus. Seuls les Italiens boxent un peu dans la même catégorie que nous. Et la vérité c’est que les champions du monde du luxe sont presque tous français.

A lire aussi

 

Le numéro un est de loin,  Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH), et derrière il y a Chanel, Hermès ou Kering et L’Oréal dans les cosmétiques. La force de ces groupes est qu’ils développent des marques françaises mais aussi qu’ils sont devenus très bons dans la valorisation de marques qu’ils rachètent et qu’ils font grandir. La France est donc le pays de la gastronomie, du tourisme, d’Airbus mais aussi du luxe.

David Barroux

Retrouvez le Décryptage Economique