Radu Lupu : Le pianiste roumain est mort des suites d’une longue maladie

Ermell / wikimedia commons

Le célèbre pianiste d’origine roumaine Radu Lupu est mort ce lundi 18 avril à l’âge de 76 ans à Lausanne. Il est décédé des suites d’une longue maladie.

Radu Lupu, un homme discret aux nombreux enregistrements

La mort de Radu Lupu a été annoncée par le festival Enescu, et confirmée par son agent. Le « pianiste de l’indicible », pour reprendre l’expression de nos confrères suisses du journal Le Temps s’est éteint dans la nuit de dimanche à lundi des suites d’une longue maladie. Il avait pris sa retraite il y a trois ans. Le site spécialisé SlippedDisc souligne à quel point il était un homme discret malgré ses nombreux enregistrements. Des albums très marquants, notamment ceux consacrés à Schubert et Beethoven. Né en Roumanie le 30 novembre 1945, il a commencé le piano à 6 ans et s’est produit en public à l’âge de 12 ans, jouant même ses propres compositions. Il entre en 1961 au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, grâce à une bourse.

A lire aussi

 

10 ans plus tard, Radu Lupu fait ses débuts aux Etats-Unis, avec l’Orchestre de Cleveland dirigé par Daniel Barenboim et se produit également avec l’Orchestre symphonique de Chicago et le chef Carlo Maria Giulini. On note également sa collaboration avec l’Orchestre Symphonique de San Francisco. Il remporta de nombreux prix au cours de sa vie, obtint la première place au concours Van Cliburn, le premier prix du concours international George Enescu, et celui de la compétition internationale de pianoforte de Leeds. Assis lors de ses concerts non pas sur un tabouret de piano, mais sur une chaise à dossier, Radu Lupu s’est surtout inscrit dans l’esprit des mélomanes comme un génie de la sonorité et « un peintre du clavier ».

Béatrice Mouedine

 

Retrouvez l’actualité du Classique