Julien Bénichou, fils du comédien Maurice Bénichou, nommé à la tête de la Washington Opera Society

Crédit: julienbenichou.com

Peu connu en France, Julien Bénichou est un chef d’orchestre et compositeur recherché Outre-Atlantique où il s’est installé il y a 30 ans. Depuis le 1er février il s’est vu confier la direction artistique et exécutive de la Washington Opera Society (WOS), une organisation à but non lucratif qui présente des productions d’opéra et des concerts, dans des ambassades, des résidences diplomatiques et d’autres lieux privés de la région de Washington, DC.

Julien Bénichou a étudié la direction d’orchestre aux États-Unis

Fils du comédien Maurice Bénichou, (décédé en 2019), Julien Bénichou a été formé à la musique aux conservatoires de Marseille et de Rueil-Malmaison et a étudié l’harmonie et le contrepoint à la Schola Cantorum de Paris avant de poursuivre ses études aux États-Unis et d’apprendre la direction d’orchestre auprès de grands maestros tels que Leonard Slatkin, Marin Alsop, Michael Tilson Thomas ou encore Gustav Meier.

A lire aussi

 

Il a acquis la nationalité américaine en 2016 et c’est d’ailleurs aux États-Unis, où il réside à Baltimore depuis 1994, que Julien Bénichou a fait l’essentiel de sa carrière et dirigé de nombreux orchestres en tant que chef invité. Directeur musical du Mid-Atlantic Symphony Orchestra depuis 15 ans mais également du Chesapeake Youth Symphony Orchestra, du Southern Maryland Youth Symphony Orchestra, le chef français était également chef principal de la Washington Opera Society (WOS) dont il est désormais directeur artistique et exécutif.

Julien Bénichou au Théâtre des Champs-Élysées en avril pour un concert-hommage à Camille Saint-Saëns

À la tête du WOS, Julien Bénichou remplace Michael Reilly, fondateur et directeur exécutif de l’institution qui a déclaré : « savoir que mon ami Julien prendrait la direction du WOS a rendu ma décision de me retirer beaucoup plus facile. Il est extraordinairement talentueux et a tout mon soutien. Je ne vois personne qui aurait été mieux placé pour occuper ce poste ». Juien Bénichou s’est engagé à perpétuer l’engagement de la maison à « mettre en vedette des chanteurs, des orchestres et des chœurs de renommée mondiale et émergents, et présenter des œuvres familières et moins connues de grands compositeurs ». Le 7 avril, Julien Bénichou dirigera l’Orchestre Philharmonique Portugais au Théâtre des Champs-Élysées lors d’un concert en hommage à Camille Saint-Saëns, mort il y a 100 ans.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique