« Danse l’Europe ! » Angelin Preljocaj invente une chorégraphie pour la présidence française de l’UE

compte twitter Clément Beaune

À l’occasion de la présidence française du Conseil de l’Union Européenne, l’Élysée et le ministère de la Culture ont demandé à Angelin Preljocaj une chorégraphie de 9 minutes qu’on peut interpréter chez soi, à l’école ou dans la rue. L’application « Danse l’Europe ! », lancée mercredi 9 février, invite à cette expérience ludique professionnels et amateurs à travers tout le continent.

Les consignes d’Angelin Preljocaj sont déclinées dans les 24 langues officielles de l’Union européenne

« La coutume est que le pays qui prend la présidence de l’Union européenne offre une œuvre à l’Europe; la plupart du temps, ce sont des sculptures et des tableaux », a expliqué Angelin Preljocaj, grand chorégraphe contemporain français. A l’occasion de la présidence de la France, « le ministère de la Culture et l’Elysée ont eu le désir d’offrir quelque chose de plus inclusif qui permet aux citoyens de l’Union Européenne de se l’approprier, donc ils ont décidé que ça serait une chorégraphie », a-t-il ajouté.

A lire aussi

 

Ce dispositif se présente sous forme d’une application, téléchargeable sur App Store et Google Play. Il ne s’agit pas d’une vidéo à reproduire mais d’une « audioguidance », où les interprètes sont guidés par la voix d’Angelin Preljocaj en français, avec la musique de la compositrice, auteure et interprète Jeanne Added. Les consignes sont déclinées (par des danseuses et danseurs) dans les 24 langues officielles de l’Union européenne. L’application « Danse l’Europe ! » propose un mode solo mais aussi un mode multiple pour se connecter avec d’autres utilisateurs à travers l’Europe.

Une chorégraphie à danser en solo ou avec d’autres utilisateurs de l’application en Europe

Les interprètes ont également la possibilité de se filmer en train de danser et d’envoyer leur vidéo à travers l’application à la plateforme Numéridanse.TV (coordonnée par la Maison de la Danse) et de la partager sur les réseaux sociaux en utilisant le mot dièse #DanseLEurope. L’application a été présentée ce mercredi au Grand Palais éphémère par des étudiants du Conservatoire national de musique et de danse de Paris, du Centre national de la Danse, et de la section danse hip-hop du lycée Turgot, en présence de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

A lire aussi

 

« C’est une manière de se réapproprier son corps, quel que soit son niveau de danse ou son niveau sportif, tous âges confondus. Comme il y a pas de visuel, il n’y a pas d’autocritique, il faut laisser son imaginaire », a précisé Angelin Preljocaj. Plusieurs événements seront organisés d’ici la fin du mois de juin, notamment le 9 mai, Journée de l’Europe, « où tout le monde se retrouverait en Europe à danser la même chose au même moment, comme une sorte de communion », espère le chorégraphe.

Philippe Gault (avec AFP)

Retrouvez l’actualité du Classique