La Revue de Presse du jour – 09/05/2017

La revue de presse… Et cette question : François Hollande va-t-il se montrer aussi tactile toute la semaine ?

L’importance du toucher dans les relations sociales n’est plus à démontrer… Je te touche pour mieux te séduire…
Mais François Hollande en a fait beaucoup hier lors de la cérémonie du 8 mai… Au point qu’il conviendrait d’avoir une pensée compatissante pour l’avant-bras d’Emmanuel Macron, si l’on suit Michel Schifres de L’Opinion…
Le billettiste s’excuse de s’attacher à l’anecdote en ces jours historiques pour la France. Mais la scène a marqué : tout au long de la cérémonie, autour et au pied de l’Arc de triomphe, ça ne s’est pas arrêté : François Hollande a touché sans cesse le président élu en des gestes paternels et tendres. Et que je te passe la main dans le dos, et que je te prenne par le poignet… C’était assez torride…
A suivre donc. D’autres cérémonies sont au programme. Dès demain avec la journée des Mémoires de l’esclavage au jardin du Luxembourg… Et bien sûr dimanche avec la cérémonie de passation de pouvoir…

Mais Emmanuel Macron est aussi une personne tactile !

C’est une information qui apparaît dans les articles qui lui sont consacrés.
La gestuelle doit donc accompagner en ce moment les « manœuvres » (le mot est du Parisien) engagées par le président élu pour séduire quelques têtes d’affiche à droite.
Selon l’un de ses conseillers cités par Le Figaro, Emmanuel Macron a vu Bruno Le Maire, Xavier Bertrand, mais aussi tous les autres entre les deux tours de la présidentielle…
Matignon, objet de toutes les spéculations, dans la presse…
Assiste t-on aux prémices d’un mouvement d’ampleur touchant Les Républicains ? s’interroge L’Opinion, alors que Libération imagine le grand remplacement dans l’hémicycle dans la foulée de l’élimination de la droite et de la gauche dès le premier tour de la présidentielle…

Mais Emmanuel Macron a-t-il raison de croire à une future majorité absolue à l’Assemblée ?

Ce serait accomplir, pour Le Parisien, une nouvelle mission impossible.
Il a 3 atouts dans sa manche, selon Le Monde : l’élan même fragile de sa victoire, le fait d’avoir déjà remporté un premier pari jugé invraisemblable, enfin le puissant désir de renouvellement…
Reste qu’aujourd’hui, 4 forces d’un poids équivalent (gauche, centre, droite et extrême-droite) s’affrontent en excluant quelque alliance que ce soit…
Dès lors, 3 options, détaille Jérôme Jaffré dans Le Figaro :
-Soit Emmanuel Macron réussit à obtenir une majorité absolue.
-Soit il subit une majorité contre lui (une cohabitation)
-Soir il n’obtient pas de majorité claire mais son mouvement En marche ! constitue le premier groupe d’élu à l’Assemblée. La recherche de soutiens dans des groupes charnières donnerait à ce si jeune président un parfum de IVème République…
On comprend mieux la volonté d’Emmanuel Macron d’affaiblir la droite en envoyant des signaux à cet électorat, comme le choix d’un premier ministre venant de ce camp…
Conclusion générale de la presse ce matin (de Ouest-France au Midi Libre) : à peine élu, Emmanuel Macron est sous pression…
Sera-t-il président ou résident ?
Les Echos s’engagent pour « lui donner une chance » (titre de l’édito de Dominique Seux). « Ne faut-il pas laisser le bénéfice à Emmanuel Macron d’un délai de grâce à défaut d’un état de grâce », écrit mon confrère qui dénonce à la fois les déclarations virulentes de Jean-Luc Mélenchon et celles des responsables syndicaux qui ont défilé hier à Paris, « une politique du pire ».

A la Une des Echos, il n’y a pas que la photo d’Emmanuel Macron…

On trouve aussi une photo de vigne saisie par la glace. Lourd bilan de l’épisode récent de gel pour les vins français. Bordelais, Val de Loire, Chablisien, etc… L’année 2017 sera à classer parmi les plus terribles du vignoble français…
Le réchauffement climatique, qui avait favorisé l’apparition prématurée des bourgeons, a sa responsabilité… Le réchauffement climatique qui rend les forêts de plus en plus vulnérables aux feux, raconte La Croix.
La forêt méditerranéenne n’est pas la seule à courir de plus grands dangers avec les étés plus chauds et secs. Près de la moitié des landes et forêts métropolitaines pourraient être concernée par ce risque maximum à l’horizon 2050…

Autre article remarqué dans La Croix : la longue route des enfants du 14 juillet à Nice…
Dix mois après l’attentat sur la Promenade des Anglais, plus d’un millier d’enfants continuent d’être pris en charge psychologiquement…
Les symptômes sont nombreux. Troubles alimentaires, problèmes de concentration, insomnies, etc. « Le choc de ce camion fonçant dans la foule a été tel que certains enfants n’arrivent plus à marcher dans la rue sans regarder en permanence derrière eux », relate une psychiatre.
Cet article fait écho curieusement à un autre dans Le Figaro sur le casse-tête pour les magistrats des délinquants radicalisés… De nombreux cas échappent à la vigilance de la justice à qui la loi enjoint de faire de l’aménagement de peine… Et les ratés sont nombreux, hélas, on l’a vu à plusieurs reprises.
Quasiment tous les djihadistes qui sont passés à l’action en France accumulent des mentions au casier judiciaire depuis l’adolescence, voire… l’enfance !
Un tueur du Bataclan avait par exemple enchaîné les condamnations pour délits mineurs devant le tribunal pour enfants d’Evry.
On lit donc ce matin une enquête sur la longue route des enfants du 14 juillet, et sur celle des adolescents radicalisés.

Michel Grossiord