Nicolas Sarkozy devra témoigner devant les juges dans l’Affaire des sondages de l’Elysée

UMP Photos/Flickr

Le Tribunal de Paris impose à l’ancien président Nicolas Sarkozy de se présenter devant les juges. La décision est rare. Il doit apporter son témoignage à l’Affaire des sondages de l’Elysée sous l’ordre des magistrats.

Nicolas Sarkozy est convoqué le 2 novembre prochain

Le président de la Cour, Benjamin Blanchet, n’a pas tergiversé : « Il est ordonné que ce témoin soit amené par la force publique pour être entendu ». C’est une victoire pour l’association Anticor à l’origine de l’affaire, ne cesse de répéter que Nicolas Sarkozy est une pièce incontournable dans le dossier. Son témoignage est nécessaire à la « manifestation de la vérité » soutient également le tribunal. Lors de l’instruction il y a 5 ans, le président Nicolas Sarkozy avait refusé de s’exprimer en faisant valoir son immunité présidentielle. Cette fois-ci, le tribunal répond qu’il ne peut en effet pas être inquiété mais que la Constitution permet de l’entendre en qualité de témoin.

A lire aussi

 

Il faut dire que la défense des autres prévenus en dépend. Cinq proches collaborateurs de l’ancien président doivent s’expliquer sur la commande frénétique de ces sondages sans appels d’offres, pour une valeur de plus de 7,5 millions d’euros d’argent public. Nicolas Sarkozy est donc convoqué le 2 novembre prochain.

Victoire Faure 

Retrouvez ici les explications de Victoire Faure : 

 

Retrouvez les Infos du jour