Vidéo : Lang Lang et son épouse vedettes de téléréalité

Lang Lang n’est pas un musicien « classique » et ceux qui pensaient que son mariage en juin avec la pianiste germano-coréenne Gina Alice Redlinger allait assagir l’excentrique et talentueux pianiste chinois en sont pour leurs frais. Depuis un mois, le couple est à l’affiche d’une série d’émissions de téléréalité à succès en Chine.

Scènes de la vie conjugale

On connaît l’extravagance dont fait preuve Lang Lang, tant sur scène devant son clavier que dans sa vie privée, en témoigne son mariage en (très) grande pompe au château de Versailles au mois de juin dernier. C’est le « bon client » à inviter dans les studios radio et sur les plateaux de télévision où son talent de « showman » est souvent à la hauteur de son grand talent de pianiste. Et ce n’est pas la 1èrefois qu’il apparaît dans une fiction à la télévision. Mais, si la dernière fois c’était en 2015 dans la série américaine « Mozart in the jungle » dans un rôle de…pianiste, cet automne c’est avec sa jeune épouse, la pianiste germano-coréenne Gina Alice Redlinger, qu’il apparaît dans une série de téléréalité chinoise intitulée « La trilogie du bonheur » qui place le jeune ménage au cœur de scènes de la vie quotidienne dans plusieurs épisodes, à grand renfort d’animations, d’émojis et phylactères.

 

Lang Lang donne un cours de Chinois à sa femme

Pas évident quand un Chinois qui vit aux Etats-Unis épouse une Germano-Coréenne de parler le même langage. Et même si Gina Alice Redlinger parle déjà couramment 5 langues, Lang Lang compte bien l’intention, dans cet épisode, lui apprendre le Chinois. Et ce n’est pas gagné.

 

 

Madame et monsieur Lang et les secrets du bonheur conjugal

Dans cet épisode Lang Lang et son épouse donnent des conseils pour aspirer à une vie de couple harmonieuse. Apparemment, ça passe par les conseils beauté de Gina à son mari et de bonnes séances de Karaoké.

 

 

Madame et monsieur Lang passent à table

Un épisode dans lequel il est beaucoup question de nourriture. Le couple Lang dîne à la maison mais également au restaurant où il est question de Beethoven, Bach, Brahms, Tchaïkovski, Rachmaninov et de… choucroute !

 

 

Si en Chine, la série connait un grand succès, l’ultra-médiatisation du couple Lang suscite des interrogations dans le milieu de la musique classique. Ainsi le critique britannique Norman Lebrecht se demande-t-il avec humour sur son site si on aurait pu imaginer Vladimir et Wanda Horowitz se mettre ainsi en scène ?

 

Philippe Gault  

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité