Un opéra dans le parking du Centre Pompidou

Parallèlement à la rétrospective qui lui est consacrée, l’artiste plasticien Christian Boltanski, avec ses complices Jean Kalman et Franck Krawczyk, propose du 10 au 12 janvier un opéra inédit dans le parking du Centre Pompidou.

 

Un livret inspiré par l’endroit

Après « Pleine Nuit », spectacle conçu dans le chantier de la Salle Favart en 2016, l’Opéra-Comique invite à nouveau Christian Boltanski (peintre et artiste plasticien), Jean Kalman (créations d’éclairages pour le théâtre et l’opéra) et Franck Krawczyk (compositeur et pianiste) pour une création, cette fois au Centre Pompidou, dans le cadre de la rétrospective « Christian Boltanski – Faire son temps » (jusqu’au 16 mars 2020). Le lieu choisi est inédit puisqu’il s’agit du parking Berger, situé au niveau -1 sous le Centre Pompidou. Depuis 2001, les 3 artistes, venus d’horizons différents, travaillent à une nouvelle forme de spectacle qui répond à trois règles : l’espace donné constitue la base du livret ; le spectacle n’a ni début ni fin (on peut entrer et sortir à n’importe quel moment) ; le spectateur n’est pas placé devant mais déambule au cœur même de l’espace scénique. Le spectacle, « Fosse », qui sera accessible toutes les ½ heures (de 19h à 22h les 10 et 11 janvier et de 17h à 20h le 12 janvier) se déroulera en continu par cycle de 50 minutes.

 

 

« Fosse », œuvre pour soprano, violoncelle solo, chœur, violoncelles, pianos, percussions et guitares électriques

Co-Produite par l’Opéra-Comique et le Centre Pompidou (avec le soutien du Fonds de Création Lyrique), « Fosse » se veut « création immersive » pour 1 soprano, 1 violoncelle solo, 1 chœur, 12 violoncelles, 6 pianos, percussions et guitares électriques…  (Soprano : Karen Vourc’h, Violoncelle solo : Sonia Wieder-Atherton, Chœur Accentus). Selon la production « Tel Dante ou Orphée, le visiteur erre dans un lieu indéterminé, immergé dans ce qui se passe au-dessous, sous la surface, sous la scène, déplaçant l’enjeu sur ce qui ordinairement tend à être dissimulé. Fosse, ou l’opéra comme mise en abîme ». Tout un programme qui permettra aux spectateurs d’avoir également accès à l’exposition Boltanski les 10, 11 et 12 janvier.

 

Jean-Yves Larrouturou, président du conseil d’administration de l’Opéra-Comique,  sera l’invité du journal du Classique de Laure Mézan le Jeudi 9 Janvier.

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique