Notre-Dame de Paris : Un concert de Noël enregistré avec des consignes de sécurité drastiques

Le concert de Noël dans la cathédrale de Paris a été enregistré samedi dans des conditions de sécurité très rigoureuses. La prestation des chanteurs de la Maîtrise de Notre-Dame, accompagnés par Gautier Capuçon, la soprano Julie Fuchs et l’organiste Yves Catagnet, sera diffusée le 24 décembre sur France 2 et le lendemain sur KTO.

 

Jean-Louis Georgelin n’a autorisé que 8 chanteurs sur les 160 de la Maîtrise

Dans son édition de ce lundi Le Figaro raconte les conditions très spéciales dans lesquelles a été enregistré le concert de Noël samedi dernier dans la cathédrale Notre-Dame de Paris et les coulisses de ce tournage. Jusqu’à une semaine avant, Henri Chalet, le responsable de la Maîtrise de Notre-Dame, espérait qu’une vingtaine de chanteurs de l’ensemble puisse chanter autour du violoncelliste Gautier Capuçon, de la soprano Julie Fuchs et de l’organiste Yves Castagnet mais le général Jean-Louis Georgelin, président de l’établissement public, n’en a autorisé que 8 et a imposé des protocoles de sécurité drastiques à toute l’équipe.

A lire aussi

 

Au total 25 personnes seulement ont participé à cet enregistrement samedi après-midi. Le producteur artistique de l’émission pour France Télévisions raconte au Figaro que l’équipe technique a dû suivre une formation sur les risques liés au plomb. Tous les participants, y compris, les chanteurs et musiciens, ont dû également respecter un protocole de sécurité avec combinaisons, bottes et casques.

 

Schubert, Bach et Mozart au programme du concert de Noël à Notre-Dame

Mais le plus compliqué, « un véritable crève-cœur » selon Henri Chalet, a été de sélectionner huit chanteurs parmi les 160 que compte la Maîtrise de Notre-Dame de Paris. « J’ai privilégié ceux qui avaient déjà chanté dans la cathédrale avant l’incendie (sauf une, ndlr) et pour lesquels ces retrouvailles auraient le plus de sens » précise le responsable de l’ensemble.

A lire aussi

 

Il a fallu également affronter le froid pendant les longues heures de répétition et de tournage. Gautier Capuçon raconte que, « les doigts et les crins de l’archet ont souffert de l’humidité mais cela fait partie de la magie de Noël ». Le programme lui aussi a dû être adapté à ces conditions (notamment sans les voix d’enfants de la Maîtrise). Malgré tout, les téléspectateurs de France 2 (le 24 décembre à 23h30) et de KTO (le 25 à 12h30) pourront entendre, entre autres, les Ave Maria de Franz Schubert et de Jehan Alain, le Laudate Dominum de WA Mozart, des extraits des suites pour violoncelle de JS Bach et des chants d’églises traditionnels.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique