Lucas Debargue et Gidon Kremer nous font découvrir la musique du compositeur polonais Miłosz Magin

Le mot « Zal » forme le titre de l’album. Il correspond à une émotion particulièrement complexe et aux multiples facettes propre au peuple polonais.

Chopin passionne Miłosz Magin

Pour son nouvel album chez Sony, le pianiste Lucas Debargue nous invite à (re)découvrir l’œuvre fascinante du compositeur polonais Miłosz Magin (1929-1999) : « Le style de Magin est à la fois capable de nous enchanter et de nous surprendre. En son temps, peu de compositeurs étaient aussi enclins à cultiver l’art d’écrire de belles mélodies ».

A lire aussi

 

Né en Pologne en 1929, Magin s’installe à Paris en 1960. Après un accident de voiture en 1963, il troque sa carrière de pianiste concertiste pour celle de compositeur dont l’inspiration prend sa source dans son pays natal. Il n’est pas anodin que sa plus grande passion d’interprète ait eu pour nom Frédéric Chopin… compatriote également parisien d’adoption, dans la maison duquel Magin enregistra plusieurs partitions pour le label Decca. Les deux compositeurs sont enterrés l’un à côté de l’autre au cimetière du Père-Lachaise.

Gidon Kremer et Lucas Debargue : les meilleurs ambassadeurs de Miłosz Magin

« Sa musique résonne dans mon esprit depuis une vingtaine d’années », confie Debargue dont le premier professeur de piano, Christine Muenier, fut une élève de Magin. « Elle l’admirait non seulement en tant que compositeur inspiré mais aussi comme pianiste et professeur tant les conseils qu’il lui avait donnés sur les questions d’interprétation lui avaient souvent été précieux. Sa musique a joué un rôle crucial dans ma vie. J’ai grandi avec ça. »

A lire aussi

 

Afin de rendre pleinement justice à cette réhabilitation, Lucas Debargue a sollicité la Kremerata Baltica et son créateur, le violoniste Gidon Kremer, lequel écope du Concerto rustico qui se ressent beaucoup des rythmes et tournures mélodiques de danses polonaises. A Lucas Debargue revient le rhapsodique Concerto n° 3, alliant espièglerie et intériorité, et la très lyrique « Nostalgie du pays », extraite du recueil pour piano Miniatures polonaises. Les quatre Vocalises choisies en complément de programme sont proposées dans des transcriptions réalisées pour l’occasion par Gidon Kremer et Lucas Debargue… en qui Miłosz Magin a certainement trouvé les meilleurs des ambassadeurs !

« Zal » – The Music of Miłosz Magin. Lucas Debargue (piano), Gidon Kremer (violon), Kremerata Baltica (Sony)

Jérémie Bigorie


Décernés chaque semaine, les Trophées Radio Classique priment un nouvel album, mis à l’honneur notamment dans l’émission « Tous Classiques » de Christian Morin.

Qobuz, la plateforme française de streaming et de téléchargement de musique haute résolution, est le partenaire officiel des Trophées Radio Classique 2021

Retrouvez l’actualité du Classique