London 1720 : Florence Bolton nous plonge dans la vie musicale londonienne du 18ème siècle

Florence Bolton, co-directrice artistique de l’ensemble « La Rêveuse », est l’invitée du Journal du Classique ce mercredi 14 octobre, à l’occasion de la publication de son nouvel album, « London 1720 » chez Harmonia Mundi.

 

Haendel a connu ses premiers grands succès vers 1720

L’ensemble « La Rêveuse » poursuit son exploration de la vie musicale londonienne et nous invite à nous plonger dans les années 1720, alors que la Grande-Bretagne vivait un tournant de son histoire avec le début du règne de la dynastie des Hanovre. C’est à cette époque que la vie musicale se déplace de la cour vers la ville et qu’un mode entrepreneurial se met en place avec le développement des concerts payants et ouverts à tous.

 

A lire aussi

 

Le goût des londoniens se porte alors sur l’opéra et le jeune Haendel y remporte ses premiers grands succès. Un instrument également connaît les faveurs du public : la flûte, pour laquelle les compositeurs écrivent des sonates comme des arrangements de concertos ou d’airs d’opéras. C’est ce que nous racontent, en musique, les musiciens de « La Rêveuse », dans ce merveilleux album réunissant des pages de William Babell, Francesco Geminiani, Arcangelo Corelli, Johann Christian Schickhardt et bien sûr Georg Friedrich Haendel.

Prochains concerts de « La Rêveuse »  :
Les 16, 17 et 18 octobre au Festival du Pic st Loup (près de Montpellier) avec la soprano Claire Lefilliâtre autour de programmes d’airs de cour, de pièces de Marin Marais et de Sainte-Colombe ainsi que du programme « London 1720 »
Le 28 octobre au Festival de musique sacrée de Perpignan avec la soprano Maïlys de Villoutreys, autour de cantates de Buxtehude.

Laure Mézan

Réécoutez l’intégralité du Journal du Classique en cliquant ici

Retrouvez l’actualité du Classique