La « maison des sons » de Pierre Henry bientôt détruite

 

Pierre Henry, pionner en matière de musique électro-acoustique est mort il y a tout juste un an. Aujourd’hui, c’est sa « maison des sons » qui vit ses dernières heures. Le terrain sur lequel elle fut construite a été vendu à un promoteur immobilier et doit être détruite à la rentrée prochaine. L’artiste y a composé certains de ses plus grands succès, comme le célèbre Psyché Rock, issu de la Messe pour le temps présent. Son épouse, Isabelle Warnier habite toujours cette bâtisse couverte de vigne vierge située dans l’est de Paris. Elle a guidé Lucie Coquart pour une ultime visite de ce véritable temple de la musique concrète.
*A noter qu’un concert événement aura lieu à la Gaieté Lyrique en octobre prochain pour célébrer les 50 ans de la diffusion de son œuvre L’Apocalypse de Jean qui dura, en 1968, plus de 26 heures.