Jean-Luc Mélenchon : “50% de la population française sera métissée en 2050”

Cancillería del Ecuador/Flickr

Jean-Luc Mélenchon est en campagne, il tenait meeting hier à Aubin dans l’Aveyron. Les gauchistes, ça ose tout, et c’est à ça qu’on reconnaît le piment qu’ils apportent à une revue de presse. Le Figaro rapporte les propos du leader des Insoumis inaugurant hier le premier discours d’une campagne présidentielle qu’il démarre très tôt lui aussi.

« L’islamogauchisme n’existe pas plus que les zombies, le monstre du Loch Ness ou n’importe quelle autre fumée » selon Jean-Luc Mélenchon

Mélenchon a annoncé l’inéluctable créolisation de la France, un terme qu’il emprunte à l’écrivain antillais Edouard Glissant disparu en février dernier. Qu’a dit Mélenchon ? « en 2050, 50% de la population française sera métissée. Nous sommes ce peuple qui se créolise en ce moment même » rapporte intégralement Valeurs Actuelles. Le leader de la France Insoumise trouve ça formidable, la presse de droite un peu moins évidemment. Mélenchon a également dit ceci avec peut-être en tête les manifestations propalestiniennes de samedi à Paris et en région : « l’islamogauchisme n’existe pas plus que les zombies, le monstre du Loch Ness ou n’importe quelle autre fumée ».

 

A lire aussi

 

Ce n’est pas tout à fait l’avis de Rémi Godeau dans l’Opinion ce matin qui pointe le droit de manifester mais pas de confondre les genres. « Qu’on ne s’y trompe pas, en s’insurgeant contre l’interdiction de manifester à Paris en soutien des Palestiniens, la gauche radicale défend moins la liberté que le chaos ». Et il poursuit : “le dessin des accros de l’agitation propagande c’est le harcèlement de l’Etat de droit, ils poursuivent une entreprise de démolition de l’autorité publique”.

 

Pour Henri Guaino, l’autorité de l’Etat est en ruine

A la une de l’Humanité cela se traduit par la reprise ingénue de leurs slogan « Palestinians lives matters », les vies palestiniennes comptent. Bien sûr qu’elles comptent, mais quand elles sont le prétexte à l’extrême pour enfreindre les lois de la République et maintenir le rassemblement interdit de samedi, ca pose un problème à Rémi Godeau qui conclut : “on brave l’interdit de manifester tout en attaquant les provocations du ministère de l’Intérieur pour fustiger la répression en cas de débordement. Ces mauvaises manœuvres sont d’autant plus coupables qu’à l’importation du conflit israélo-arabe en France correspond une recrudescence des actes à caractère antisémite”. Sur le sujet de l’autorité de l’Etat vous lirez aussi l’interview d’Henri Guaino dans le Figaro, pour qui l’autorité de l’Etat est en ruine. L’ancienne plume de Nicolas Sarkozy a cette formule : “on ne peut utiliser de la même manière la police et la gendarmerie contre des ouvriers, des pêcheurs ou des paysans désespérés et contre des voyous, des trafiquants, des black blocs ou des casseurs professionnels”.

David Abiker

Retrouvez l’actualité du Classique