Florence Portelli allie fonctions politiques et engagement musical

Maire de Taverny en Val d’Oise et conseillère régionale, elle est aussi pianiste amateur et présidente de l’Orchestre national d’Ile-de-France. Florence Portelli nous parle de sa passion pour la musique ce soir

 

Florence Portelli se passionne pour l’’opéra et la musique classique

Elle est titulaire d’une maîtrise de droit public de l’université Paris II-Assas et de l’institut de criminologie. Après ses études, elle devient attachée parlementaire à l’Assemblée nationale auprès de Henri Cuq, un fidèle du président de la République de l’époque Jacques Chirac. En 2014, elle est élue maire de Taverny et est membre des Républicains.

Dans la vie, elle se passionne pour l’’opéra et la musique classique. Elle raconte emporter systématiquement des paquets de mouchoirs à l’opéra tant il lui arrive de pleurer, et a commencé le piano à 4 ans et demi. Elle a aussi appris l’orgue à 14 ans avec l’organiste de son église. « Je fais encore du piano tous les jours, c’est vital pour moi. Mes deux airs préférés sont un Impromptu de Schubert et le Clair de lune de Debussy. » Dès lors, son engagement en tant que présidente de l’Orchestre national d’Ile-de-France prend tout son sens.

Florence Portelli sera ce soir au micro d’Olivier Bellamy

Ce soir à 18h dans Passion Classique, Florence Portelli évoquera la manière dont son engagement politique se nourrit de sa « fonction de cœur » à la tête de l’Orchestre national d’Ile-de-France.

 

 

Plus d’articles sur les invités de Passion Classique :