Favoriser l’accessibilité au spectacle vivant à tous

Relax, le dispositif inclusif pour permettre l’accès de tous au spectacle vivant, sera lancé officiellement le mercredi 18 décembre 2019 à l’Opéra-Comique en présence du ministre de la Culture et de la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

 

Proposer un environnement bienveillant où chacun peut vivre ses émotions sans crainte

On se souvient du « Wow !» crié par un jeune garçon de 9 ans, atteint d’autisme, après la dernière note de la Musique funèbre maçonnique de Mozart à Boston en mai dernier qui avait ému les spectateurs présents et des dizaines de milliers d’internautes qui ont visionné la vidéo de cette séquence. Un moment de grâce qu’on aimerait vivre plus souvent si seulement les personnes handicapées pouvaient accéder plus aisément aux salles de spectacle, notamment en France. C’est avec ce louable objectif, proposer à tous l’accès au spectacle vivant en inclusion, que l’association Ciné-ma différence a conçu un dispositif adapté, nommé Relax, expérimenté à l’Opéra-Comique depuis 2018. Voué à se développer à l’échelle nationale, Relax propose un environnement bienveillant et détendu où chacun peut profiter du spectacle et vivre ses émotions sans crainte. Le Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine et la Salle Jacques-Brel de Fontenay-sous-Bois proposent également d’ores et déjà des représentations Relax.

 

Comment fonctionne le dispositif Relax ?

Grâce à la sensibilisation des équipes et des artistes, à l’information claire du public au moment de la réservation et avant la représentation, à l’accueil chaleureux par le personnel et par des bénévoles formés à l’accueil des personnes en situation de handicap, présents dans la salle pendant toute la représentation. Identifiables à leur gilet jaune, les bénévoles veillent au confort de tous. L’accueil commence dès l’entrée. Chacun est guidé vers la salle du spectacle, et jusqu’à sa place si nécessaire. Les quelques mots échangés permettent de se sentir tout de suite le bienvenu. Avant le début de la représentation, un responsable de la salle ou un artiste souhaite la bienvenue aux spectateurs et explique en quelques phrases le pourquoi et le comment de ces spectacles Relax.

L’accueil chaleureux, le fait de ne pas se sentir un intrus, l’information sur ce qui peut se produire, ainsi que la présence et le rôle des bénévoles : tout est fait pour que le spectacle se déroule paisiblement. Le public habituel de la salle étant informé, ses réactions spontanées d’incompréhension, voire de rejet, disparaissent. L’attention ne se focalise plus sur quelqu’un qui manifeste ses émotions de façon inattendue. Les accompagnants familiaux ou professionnels peuvent ainsi profiter comme tout le monde de ce moment de partage d’un loisir culturel.

 

 

L’engagement de L’Opéra-Comique

Le lancement officiel du dispositif aura lieu le mercredi 18 décembre à l’Opéra-Comique en présence de Franck Riester, ministre de la Culture, de Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées, de Catherine Morhange, déléguée générale de Ciné-ma différence, de Jean-Yves Larrouturou et Olivier Mantei, les président du Conseil d’Administration et directeur de l’institution. Le dispositif Relax est parrainé par le pianiste Alexandre Tharaud qui a déjà donné plusieurs récitals accessibles à tous. Au 1ersemestre 2020, L’Opéra-Comique proposera le 26 avril un opéra pour enfants :  « Laïka, le chien de l’espace », de Russell Hepplewhite, et, le 31 mai, l’opéra-féérie de Jacques Offenbach : « Le Voyage dans la lune ». La Salle Favart se fixe comme objectif, dans un délai de 2 ans, de proposer ce dispositif sur toutes les représentations programmées le dimanche.

À noter que Laure Mézan recevra ce lundi soir Catherine Morhange, déléguée générale de Ciné-ma différence, dans Le Journal du Classique à 20h.

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique