États-Unis : Un pianiste d’aéroport récolte un pourboire de 60 000 dollars

©Ioswhit (Instagram)

C’est la belle histoire de l’été. Le 21 juillet, un pianiste américain, qui joue depuis 13 ans dans le bar d’un hall de l’aéroport d’Atlanta, a attiré l’attention d’un passager qui a demandé à ses nombreux abonnés sur Instagram de soutenir le musicien. En quelque jours la cagnotte a cumulé plus de… 60 000 dollars. Certainement le plus gros pourboire pour un musicien de rue !

Tonee Carter a dû arrêter sa carrière de pianiste professionnel en 2008

Depuis 13 ans, chaque semaine du lundi au jeudi, Tonee « Valentine » Carter, un pianiste de 66 ans s’installe au piano du bar d’un hall de l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta et joue pour les passagers qui attendent leur vol. Le 21 juillet, Carlos Whittaker, un auteur/conférencier renommé qui rentrait chez lui à Nashville, a été contraint de patienter de longues heures à Atlanta lorsqu’il est tombé sur Tonee Carter.

A lire aussi

 

Séduit par le jeu du pianiste, lui-même ancien musicien, Carlos Whittaker s’est ému du fait que les passagers ne faisaient pas vraiment attention à sa prestation et s’est assis à ses côtés pour discuter avec lui. Touché par le talent et le parcours du musicien qui avait dû arrêter en 2008 sa carrière de pianiste professionnel sur un bateau de croisière en raison de problèmes de santé, Carlos Witthaker décide de publier une vidéo sur son compte Instagram sur lequel il compte plus de 220 000 abonnés pour leur demander de soutenir financièrement Tonee Carter. Ni l’un, ni l’autre n’imaginaient ce qui allait se passer.

2500 dollars de dons récoltés en 30 minutes

Au départ, Carlos Whittaker espérait récolter 2500 dollars de dons mais au bout de 30 minutes la cagnotte cumulait déjà près de 10 000 $. Lorsque le généreux passager/mécène arrive à destination, quelques heures plus tard chez lui à Nashville, le montant collecté s’élève à 25 000 $ puis 44 000 $ le soir même. Quelques jours plus tard, ce sont 61 000 $ (52 000 euros) de dons qui auront été recueillis. Très touché par cette aventure miraculeuse, Tonee Carter a déclaré à la chaine ABC News qu’il allait redistribuer une partie de cette somme à des associations caritatives car, selon ses propos « Cet argent n’est pas à moi. Dieu a fait de moi un intendant de cet argent et je vais aider les gens pendant les années à venir ». Depuis ce jour béni les deux hommes continuent régulièrement d’échanger au téléphone. « Nous ne sommes pas amis, nous sommes une famille désormais » se félicite le pianiste.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique