Edouard Philippe publie « Impressions et lignes claires », un an avant la présidentielle

Edouard Philippe le chouchou des Français titille la droite c’est la une du Parisien qui s’interroge sur les intentions de l’ancien premier ministre à l’occasion de la sortie le 7 avril d’Impressions et lignes claires, le livre qu’il publie chez Lattès avec son complice le député européen Gilles Boyer.

Le livre d’Edouard Philippe n’a pas encore été envoyé à Emmanuel Macron

Impressions et lignes claires voilà qui pourrait résumer les interrogations de la presse au sujet du maire du Havre. Impressions qu’il pourrait préparer une candidature en 2022, la ligne claire c’est qu’il sera loyal envers Emmanuel Macron voilà ce qui ressort de la lecture du Parisien. Pour les uns, Edouard Philippe finira par trahir, pour les autres il attend 2027. Pour le Monde, l’ancien premier ministre tient en embuscade.

 

A lire aussi

 

Et le Monde de faire la liste des petit cailloux semé par Edouard Philippe, lesquels seraient autant de signaux adressés à l’opinion, à la droite et à la Macronie. Par exemple le 19 mars dernier lorsqu’Edouard Philippe estime que le reconfinement de 16 départements est une mauvaise surprise, ou quand le Monde note que le livre n’a pas encore été envoyé au président de la République. Le journal détaille aussi le plan médias du lancement : entretien dans le Point cette semaine, 20 heures sur France 2 dimanche soir, et bien sûr tournée des libraires. Que fait Edouard Philippe ? Il cultive son espace politique, fait parle de lui.

 

Jean-François Copé : « Ceux qui expliquent qu’il ne se présentera jamais contre Macron font un pari audacieux »

« Edouard Philippe c’est le suppléant de Macron s’il s’effondre » prédit le député LR Damien Abad. Pour Jean-François Copé ancien président de l’UMP c’est plus que ça : « ceux qui expliquent qu’il ne se présentera jamais contre Macron font un pari audacieux ». Chez les Macronistes il y a ceux qui lui font déjà un procès en déloyauté, ou ceux, comme Richard Ferrand qui estime qu’il ne trahira jamais. Le Monde rapporte même ces propos du président « Edouard est un orgueilleux, il n’osera jamais me trahir ». Que nous enseigne au final la lecture de ce long papier du Monde ? Que la politique est un bal masqué où chacun montre les muscles en attendant éventuellement de s’en servir. Et qu’Edouard Philippe est un homme libre.

David Abiker

Retrouvez l’actualité du Classique