Covid 19 : Riccardo Muti implore Giuseppe Conte de rouvrir les salles de concert en Italie

Riccardo Muti a adressé une lettre à Giuseppe Conte, le président du Conseil Italien, suite à l’annonce ce week-end de nouvelles mesures de restrictions en Italie pour lutter contre l’épidémie de Covid 19. Le chef implore le chef du gouvernement de rouvrir les théâtres et les salles de concert. Le 1er ministre lui a répondu dans la presse ce matin.

 

Pour Riccardo Muti, certains membres du gouvernement italien « manquent de culture et de sensibilité »

Riccardo Muti, fut le 1er chef d’orchestre à diriger un concert public en Italie après 3 mois de confinement. C’était le 21 juin lors de la soirée d’ouverture du festival de Ravenne. Le grand chef d’orchestre italien est aussi le premier artiste à interpeller le chef du gouvernement suite à sa décision d’imposer de nouvelles mesures de restriction en raison de l’évolution de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus et, notamment, la fermeture de tous les lieux de spectacle extérieurs ou en salle à partir du 26 octobre et jusqu’au 24 novembre.

A lire aussi

 

Dans sa lettre, Riccardo Muti s’insurge sur la manière dont certains membres du gouvernement appréhendent le spectacle culturel vivant. Ainsi il écrit : « L’appauvrissement du savoir et de l’esprit est dangereux et nuit également à la santé du corps. Définir, comme l’ont dit certains représentants du gouvernement, l’activité théâtrale et musicale comme « superflue » est une expression de l’ignorance, du manque de culture et du manque de sensibilité ». Mais surtout, dans ce courrier, Riccardo Muti implore le 1erministre de rouvrir les salles de spectacle « Je vous demande, certain de traduire le ressenti des artistes mais aussi d’une grande partie du public, de redonner vie aux théâtres et aux activités musicales (…) Les théâtres sont dirigés par des personnes bien informées de la réglementation anti-Covid et des mesures de sécurité préconisées ont toujours été méticuleusement respectées ».

Giuseppe Conte promet que son gouvernement travaille à une reprise « dans les meilleurs délais »

Dans le quotidien italien Corriere della Sera, le 1er ministre a tenu à répondre à Riccardo Muti. Giuseppe Conte dit comprendre l’émotion et la déception du chef d’orchestre mais insiste sur le fait que sa décision était inéluctable. « C’est une décision que nous n’avons pas prise à la légère car nous sommes conscients que tous les protagonistes du monde du divertissement et de la culture connaissent d’énormes difficultés depuis plusieurs mois » écrit le chef du gouvernement, ajoutant néanmoins: « Le critère qui nous a guidés n’était pas celui de cibler sans discernement un secteur considéré comme +superflu+ par rapport à d’autres. Nous sommes avant tout intervenus sur des domaines d’activité qui offrent des opportunités de sociabilité, qu’elles soient élevées ou non. Des secteurs qui contribuent – directement et indirectement – à générer des rassemblements  de personnes qui multiplient les opportunités de contagion ».

A lire aussi

 

Giuseppe Conte qui essaie, malgré tout, de se montrer rassurant «Cher Maître, c’est dans ce sens que nous avons pris la responsabilité de faire des choix si douloureux. Mais je vous assure qu’avec le ministre de la Culture, nous travaillons déjà à remettre en marche les micros et les projecteurs dans les plus brefs délais ». Pas certain que ces déclarations d’intention rassurent Riccardo Muti dont le retour sur scène est prévu le 30 novembre à la tête de sa formation, l’Orchestra Giovanile Luigi Cherubini, à Palerme.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique