Algérie : La Kabylie s’embrase et la contestation s’intensifie en coulisse

Istock

Le pourtour méditerranéen s’enflamme depuis plusieurs semaines. Les incendies sont dévastateurs, notamment en Kabylie où la société civile s’organise comme elle peut face à la lenteur des secours et des autorités.

« Les informations prioritaires du JT étaient les activités parlementaires »

Libération, ce vendredi, fait sa une sur l’Algérie : « Tout un peuple face au feu ». Une pharmacienne algéroise, interrogée par la correspondante, raconte être débordée par les commandes de tulles gras, de Biafine, de pansements et de Ventoline, alors que le feu ronge la Kabylie. « Ce peuple meurtri est seul pour survivre » explique-t-elle. «L’Algérie étouffe. Dans tous les sens du terme » écrit l’éditorialiste. Face à des secours trop lents et à une certaine vacance du pouvoir, la société civile s’organise avec des appels sur les réseaux sociaux, des cagnottes en ligne, des humanitaires bénévoles qui récoltent de l’eau et des vêtements à acheminer vers la Kabylie.

A lire aussi

 

Un jeune Algérois de 22 ans s’étonne dans l’article, que sur la chaîne de télévision officielle, alors que son pays brûle, « les informations prioritaires du JT étaient les activités parlementaires et les créances des ambassadeurs ». La journaliste conclut que la contestation face au pouvoir algérien s’intensifie en coulisse.

Victoire Faure 

Retrouvez l’actualité du Classique