A moins d’un accord de dernière minute, Free devrait cette nuit couper le signal de BFM TV…

Ça fait des mois que la première chaîne d’info de France exige que Free paye pour avoir le droit de diffuser cette chaîne et les autres du groupe Altice comme RMC Story et Découvertes.

Pendant longtemps, les chaînes de la TNT gratuite – celles que l’on peut capter avec une antenne – étaient aussi gratuites pour les diffuseurs comme Orange, CanalSat ou les autres. Mais depuis un peu plus d’un an, TF1 et M6 exigent que les diffuseurs les rémunèrent pour leurs contenus. Free a trouvé un accord avec les groupes TF1 et M6 mais pas avec Altice et du coup le CSA lui demande de couper avant minuit la diffusion de ces chaînes, sinon le groupe de Xavier Niel risque une lourde amende.

Qui a raison et qui a tort dans ce bras de fer ?

Free dit qu’il n’est pas question de payer pour des chaînes gratuites que tout le monde pourra continuer de capter par la TNT. A la rigueur, Free veut bien payer pour des chaînes qui offrent des vraies exclusivités – ce qui est le cas de TF1 et M6 – ou pour des services enrichis. Comme la télévision de rattrapage. De l’autre BFM dit que ses contenus ont une valeur et que dans l’abonnement que Free vend à ses clients il y a bien l’accès à des chaînes de télévision. Personnellement je donne plutôt raison à Free parce que si BFM a réussi c’est bien sûr parce que ses équipes ont bien travaillé mais c’est aussi parce que l’Etat leur a accordé gratuitement des fréquences hertziennes pour qu’ils lancent leur chaîne gratuite…

Comment ce conflit va se terminer ?

L’intérêt de chaque camp c’est de trouver un accord. Free parce que même si on peut tous se passer de BFM TV, Free veut pouvoir offrir la même chose que ses concurrents et pour l’instant ils proposent tous BFM. BFM de son côté doit trouver un accord parce que la chaîne vit des recettes publicitaires. Et s’ils ne touchent plus aussi bien les abonnés du deuxième opérateur français, ils vont voir fondre leurs recettes de pub. En fait à mon avis, l’arbitre de ce bras de fer ça va être Orange. Si Orange refuse aussi de payer et coupe un jour le signal de BFM, la chaîne d’info sera vraiment fragilisée. Mais si Orange trouve un accord avec BFM, Free sera obligé de s’aligner.

David Barroux

 

Plus d’articles sur le décryptage économique de David Barroux