Musique classique : Le groupe Les Échos – Le Parisien annonce l’acquisition d’EuroArts

istock

Le groupe de médias Les Échos-Le Parisien, déjà propriétaire de Radio Classique et actionnaire de la chaîne Mezzo et de la plateforme Medici.tv, a annoncé ce jeudi l’acquisition d’EuroArts, producteur audiovisuel allemand de musique classique.

Le groupe Les Échos-Le Parisien a acquis 95% du capital d’EuroArts

Selon le communiqué diffusé ce jeudi, par Les Échos-Le Parisien, le groupe de médias français a acquis 95% du capital d’EuroArts, une société basée en Allemagne à Berlin qui fait partie des principaux producteurs internationaux et détenteurs de droits audiovisuels dans le domaine de la musique classique. Les 5% restants sont détenus par Bernd Hellthaler, le fondateur de l’entreprise en 1979, qui continuera de diriger l’entreprise avec sa directrice générale Sandrine Laffont.

A lire aussi

 

Par cette acquisition, Les Échos-Le Parisien continue de renforcer sa position d’acteur majeur dans la musique classique. En 2019, le groupe de presse (pôle médias de LVMH), principal actionnaire de Radio Classique depuis 2008, avait racheté (à 50/50 avec Canal+) la chaîne thématique Mezzo, qui compte 65 millions d’abonnés dans 90 pays. En 2020, Les Échos-Le Parisien était devenu propriétaire de la moitié du capital de Medici.tv, la plateforme vidéo spécialisée dans les concerts et opéras qui propose plus de 3000 programmes disponibles en VOD et 150 diffusés en direct chaque année.

Pierre Louette : « Désormais, sur le marché de la musique classique, nous couvrons toute la chaîne de valeur »

Pour Pierre Louette, président du groupe Les Échos-Le Parisien, EuroArts est un « ajout essentiel dans notre stratégie d’intégration verticale ». EuroArts a produit et détient les droits de plus de 800 programmes originaux. Plusieurs d’entre eux ont reçu des récompenses internationales prestigieuses (Grammy Awards, Emmy Awards…). « Désormais, sur le marché de la musique classique, nous couvrons toute la chaîne de valeur, avec des activités de production, de distribution et de diffusion », a ajouté Pierre Louette.

Philippe Gault (avec AFP)

Retrouvez l’actualité du Classique