Guerre en Ukraine : Quels musiciens ont pris position contre l’intervention russe ?

istock

Musiciens, associations, collectifs, orchestres… le monde la musique se mobilise. De grands noms de la musique classique partagent leur indignation et leur colère sur les réseaux sociaux et des concerts publics de soutien s’organisent un peu partout dans le monde.

Oleksandr Tkachenko, le ministre de la culture ukrainien souhaite que l’hymne national de son pays soit joué dans les concerts à l’étranger

Dans un message, publié sur Twitter, le ministre de la culture ukrainien a appelé hier les musiciens étrangers à exprimer leur solidarité avec l’Ukraine en incluant l’hymne national du pays dans leurs programmes de concerts. « Soutenez notre lutte pour la liberté et la démocratie en attirant l’attention sur la guerre en Europe, au 21ème siècle » écrit Oleksandr Tkachenko qui a ajouté à son message un lien afin de télécharger la partition de cet hymne, écrit en 1862, et qui commence par ces paroles : « La gloire de l’Ukraine n’a pas encore péri, ni sa liberté ».

A lire aussi

 

Message reçu un peu partout dans le monde et particulièrement en Europe. Hier soir par exemple, à Berlin, le chef d’orchestre Vladimir Jurowski a démarré son concert avec le Rundfunk-Sinfonieorchester avec l’hymne ukrainien. Toujours à Berlin, le Conseil national de la musique, le Présidium de l’Association des chœurs de Berlin et d’autres associations appellent les chœurs, les ensembles et les musiciens de la capitale allemande à venir jouer et chanter ce soir à 18h devant la Porte de Brandebourg en solidarité avec le peuple ukrainien. En Lettonie, un concert de soutien sera donné par des artistes locaux ce soir, toujours à 18h, devant le Palais des Congrès de Riga.

 

Lars Vogt ne veut plus collaborer avec des artistes « qui soutiennent ouvertement Vladimir Poutine »

De nombreux grands noms de la musique classique se mobilisent également. Ce jeudi, le baryton ukrainien Yuriy Yurchuk, qui s’est récemment produit dans Tosca de Giacomo Puccini au Royal Opera House de Londres, est venu chanter l’hymne de son pays lors d’un rassemblement devant le 10 Downing Street. Sur les réseaux sociaux des artistes tels que Aleksandra Kurzak, Anita Rachvelishvili, Kristine Opolais, Asmik Grigorian, Arturo Chacon-Cruz, Michael Fabiano, Lise Davidsen ou encore Adam Smith ont publié des messages de soutien au peuple ukrainien.

A lire aussi

 

Lars Vogt, le directeur musical de l’Orchestre de chambre de Paris, a pris une position radicale. Sur son compte Twitter, il a écrit : « je suis juste un artiste sans importance. Mais je ne mettrai plus les pieds sur le sol russe, je ne jouerai plus et je ne dirigerai plus de concerts, tant que ce criminel de guerre sera au pouvoir. De plus, je ne collaborerai pas avec des artistes qui soutiennent ouvertement Vladimir Poutine. C’est une étape douloureuse car j’aime la Russie… ».

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique