Tedi Papavrami, le violon intègre

Tedi Papavrami est né à Tyrana dans une Albanie qui était l’un des pays les plus fermés au monde. Son père était un grand professeur de violon et Tedi a fait ses débuts de concertiste en culottes courtes. Il est venu compléter sa formation au Conservatoire de Paris dans la classe de Pierre Amoyal grâce au flûtiste Alain Marion qui l’a distingué dans un concert d’élèves. Quand ses parents l’ont rejoint, ils ont décidé de rester en France et les Papavrami ont été inscrits sur la liste noire du régime communiste. Sa famille en a souffert et l’on imagine la culpabilité de cet adolescent sur les épaules duquel pesaient tant d’espoirs.

Tedi Papavrami est un artiste sensible et intègre, épris de perfection. Il est également ouvert : son programme en porte la preuve. Sa vie aussi. Il a joué le rôle de Danceny dans Les liaisons dangereuses réalisées par Josée Dayan avec Catherine Deneuve, Rupert Everet… Il est aussi le traducteur pour les éditions Fayard d’Ismail Kadaré, le Kafka albanais, auteur du Palais des glaces qui est aujourd’hui un classique.

Voici son programme :

Rondo Capriccioso de Saint-Saëns (Papavrami)

Madeleines

–  Bach concerto pour 2 violons (mvt lent).

– Aquarium du Carnaval des animaux de St Saens

– Madeleine d’adolescence en France , Louis Vierne, « canzona »  pour orgue.

Les 5 oeuvres.

– Beethoven : Sonate opus 111. 2ème mouvement par Ivo Pogorelitch.

– Mahler 6ème symphonie, mouvement lent – Abaddo et l’orchestre du festival de Luzern.

– Chausson : Sicilienne du Concert avec Piano et quatuor (Ferras/Barbizet )

–   Mozart quintette à cordes en sol mineur K.516 4ème mouvement adagio-allegro dans la version du trio Grumiaux ( Philips)

–   Caprice de Paganini (Papavrami)