Pierre-André Weitz est l’invité de Laure Mézan

Ce mercredi 15 mai à 20 heures dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit le metteur en scène Pierre-André Weitz en lien avec les deux opérettes de Robert Planquette et Paul Henrion qu’il met en scène au Théâtre Marigny (du 17 au 20 mai)

Pierre-André Weitz fait ses premiers pas sur scène au Théâtre du peuple de Bussang à l’âge de dix ans

Il y joue, chante, fabrique et conçoit décors et costumes jusqu’à l’âge de vingt-cinq ans. Parallèlement, il étudie à Strasbourg l’architecture et entre au Conservatoire d’art lyrique. Pendant cette période, il est choriste à l’Opéra National du Rhin. En 1989, il rencontre Olivier Py et réalise, depuis lors, tous ses décors et costumes. De cette collaboration décisive va naître une pensée de scénographie où les changements de décor sont dramaturgiques et revendiqués comme chorégraphie d’espace. Il signe plus de 150 scénographies depuis ses dix-huit ans avec divers metteurs en scène au théâtre comme à l’opéra.

Robert Planquette et Paul Henrion explorent tous les talents de jeu de la vedette du café-concert parisien

« One woman show » avant l’heure, On demande une femme de chambre de Robert Planquette et Chanteuse par amour de Paul Heurion explorent tous les talents de jeu de la vedette du café-concert parisien dans une palette allant de la bourgeoise jalouse à la femme de chambre sans-gêne. L’occasion pour Pierre-André Weitz de remettre en lumière deux compositeurs, dont l’un – Planquette – figurait sur les cartouches ornant la façade du Théâtre Marigny à sa construction.

 

Pour écouter les podcasts de l’émission, cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.radioclassique.fr/radio/emissions/le-journal-du-classique/

 

Plus d’articles sur les invités du Journal du Classique :