Nicolas Bay « La peine de mort peut-être la clé de voûte du système judiciaire »

Ce matin à 8h15 sur Radio Classique

Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National

Invité de Renaud Blanc

« La peine de mort peut-être la clé de voûte du système judiciaire »

Extraits :

A propos de François Fillon

« C’est aux français de dire si oui ou non François Fillon doit se retirer. Il y a un rejet très profond le concernant. Les raisons de ce rejet ne sont pas seulement les affaires de ces dernières semaines mais également son bilan politique ainsi que son projet qui n’a pas réellement été mis en avant lors des primaires. Ce dernier est d’ailleurs absolument effrayant car il laisse de côté 90% des Français sur le côté. »

A propos des affaires concernant le FN

« Les affaires nous concernant ne sont pas de même nature. Il s’agit de coups politiques, par des adversaires politiques. De surcroit, les réclamations qui nous sont faites au niveau européen sont des décisions administratives qui ne s’appuient sur aucune décision judiciaire et ne respectent aucune règle du droit. »
(…)
« Nous attaquons en justice cette décision scandaleuse prise à notre égard par le Parlement européen. »

A propos de la position du FN dans les sondages

« Non seulement Marine Le Pen sera au second tour mais elle peut aussi gagner ce dernier. »
(…)
« Il y a deux mois on nous disait que Fillon gagnait largement la présidentielle ; il y a 6 mois qu’Alain Juppé gagnerait … Tout est donc possible.»
(…)
« Le peuple français va se saisir de cette élection. Nous assistons partout en Europe et outre-Atlantique à un retour des peuples et du patriotisme. Des peuples qui se défendent du carcan de la caste, des choix préétablis -Droite ou Gauche – qui leurs sont présentés sur un plateau. »

A propos Emmanuel Macron

« Macron est l’un de nos principaux adversaires. Il est la synthèse de la Droite et de la Gauche, qui plus est des défauts des deux. C’est le banquier d’affaire devenu ministre socialiste. Il est d’ailleurs aujourd’hui le principal comptable du quinquennat désastreux qui vient de se passer. Il sert les intérêts de la grande finance. Son bilan, c’est 400 000 chômeurs de plus pendant la période où il était à Bercy. On se demande donc quel renouveau il peut incarner. Il ne suffit pas d’avoir des allures de jeunesse pour incarner un renouveau politique. Il est soutenu par Pierre Berger, Alain Minc … par tous ceux qui sont les idéologues du mondialisme ultra-libéral dont on voit aujourd’hui les effets désastreux. »

A propos du non renouvellement du FN

« Marine Le Pen a une légitimité à être candidate à la présidentielle difficilement contestable au regard de nos derniers résultats. »
(…)
« Notre défaite au second tour des régionales est due à la pire des configurations possibles pour nous. L’enjeu de 2017 est différent de celui des régionales, il est d’une autre nature. Il s’agit d’un véritable choix de civilisation : est-ce que la France va redevenir une Nation libre avec un peuple maitre de son destin ? Le vrai choix n’est pas entre la droite et la gauche mais entre ceux qui vont toujours plus loin dans la logique mondialiste et ceux qui défendent la Nation comme moyen de défendre notre prospérité économique, la sécurité des Français, notre identité et nos libertés fondamentales. »

A propos du programme économique du FN

« Les journaux déplorant notre programme économique sont ceux qui défendent Emmanuel Macron et qui vont toujours plus loin dans la logique des intérêts de la finance internationale au détriment de l’économie réelle. »
(…)
« Notre projet est équilibré avec un Etat qui joue à nouveau son rôle, celui de protecteur et d’initiative économique. Dans notre pays nous avons tous les défauts de l’ultra-libéralisme et du socialisme cumulés.»

A propos du référendum sur la peine de mort

« Nous défendons le référendum d’initiative populaire nécessitant 500 000 citoyens pour être mis en œuvre. »
(…)
« Je crois à titre personnel que la peine de mort peut-être la clé de voute du système judiciaire. »
(…)
« Nous rétablirons la perpétuité réelle, incompressible pour les crimes les plus graves de manière à protéger la société en mettant hors d’état de nuire ceux qui ont commis des atrocités.»

A propos de l’affaire Théo

« Est-ce que c’est accidentel ou non, on ne sait pas encore mais on peut néanmoins avoir de la compassion à l’égard du blessé. Ce qui est insupportable c’est cette espèce de compassion à géométrie variable du chef de l’Etat. On ne l’a vu qu’une seule fois au chevet d’un policier. Il n’est jamais aux côtés des policiers lorsqu’ils sont agressés. Pas un mot de soutien ne leur a été adressé. Ils sont d’ailleurs les premières victimes du laxisme d’Etat organisé par le pouvoir socialiste, cette culture de l’excuse insupportable qui fait qu’aujourd’hui tout est prétexte pour les voyous pour casser, brûler. Cette affaire est révélatrice de ce laxisme étatique. »

A propos de l’affaire des terroristes appréhendés à Montpelier

« Nous disons bravo à la police et aux services de renseignement. Mais ce qu’il manque c’est la volonté politique. »
(…)
« Le gouvernement ne s’attaque ni en aval, ni en amont au problème du terrorisme. Ni en aval, à l’islamisme radical. On a des mosquées salafistes qui continuent de proférer. Seules 20/100 ont été fermées en deux ans. Ni en amont, c’est-à-dire le problème de l’immigration massive. Tous les immigrés ne sont pas des djihadistes mais tous ceux qui ont commis des actes terroristes sur notre sol ont pour point commun d’être immigrés et d’avoir bénéficié du laxisme judiciaire. »