Max-Emanuel Cencic : Ses confidences à quelques jours de la première du Soulier de Satin à l’Opéra de Paris

Crédit photo : Lukasz Rajchert

Max-Emanuel Cencic est l’invité du Journal du classique ce lundi 17 mai à 20h. Il participera à la production qui marquera les retrouvailles de l’Opéra de Paris avec son public, dès le 21 mai.

Max-Emanuel Cencic est à l’affiche du « Soulier de Satin » à l’Opéra de Paris du 21 mai au 13 juin

C’est dans sa loge de l’Opéra Garnier que nous accueillera ce soir le contre-ténor Max-Emanuel Cencic, à quelques jours de la première du « Soulier de Satin » de Marc-André Dalbavie qui sera présenté du 21 mai au 13 juin. Le chanteur nous fera partager son bonheur de retrouver le public et de participer à une création, lui qui est plutôt rompu au répertoire ancien. Il partagera la scène de cette production, mise en scène par Stanislas Nordey, avec Lucas Pisaroni, Eve-Maud Hubeaux ou encore Jean-Sébastien Bou.

A lire aussi

 

 

Quelques mois plus tard, du 1er au 14 septembre, c’est au Théâtre des Margraves de Bayreuth que Max-Emanuel Cencic s’exprimera, en tant que chanteur et metteur en scène, à l’occasion de la seconde édition de son festival baroque… dans la capitale wagnérienne. Il redonnera vie à deux opéras oubliés de Porpora et conviera une pléiade de solistes et musiciens parmi lesquels Jakub-Josef Orlinski, Simone Kermes et l’ensemble Armonia Atenea de George Petrou. A noter également que vient de paraître un enregistrement de l’opéra « Gismondo » de Vinci, dont il interprète le rôle-titre. Car Max-Emanuel Cencic est, aujourd’hui, l’un des grands ambassadeurs du répertoire napolitain du 18ème siècle !

Laure Mézan

 

Retrouvez l’actualité du Classique