Mathieu Franot, directeur des Frivolités Parisiennes

Ce lundi 17 juin à 20 heures dans « Le Journal du Classique », Laure Mézan reçoit Mathieu Franot, directeur artistique de Frivolités Parisiennes.

La compagnie des Frivolités Parisiennes s’inscrit dans ce mouvement qui souhaite balayer les discours clamant que le divertissement et les plaisirs sont le cadet des soucis d’une société moderne. Elle défend l’idée que ce genre musical fait partie intégrante du patrimoine parisien, comme le rock’n’roll fait partie de celui de Londres ou les opéras wagnériens sont inconditionnellement liés à Bayreuth.

L’une des motivations principales de la compagnie des Frivolités Parisiennes est la fidélisation du public non seulement au sein des théâtres populaires d’antan qui ont vu naître les œuvres du répertoire – tels que l’Opéra-Comique, le théâtre des Nouveautés ou les Bouffes Parisiens, mais également en touchant d’autres lieux de culture contemporains comme la MC93 de Bobigny. Il ne s’agit pas de tomber dans l’élitisme mais de ranimer l’âme de la fête parisienne, car « peu importe le lieu, pourvu qu’on ait l’ivresse »…

Écoutez les podcasts de l’émission le Journal du Classique.

Plus d’articles sur les invités du Journal du Classique :