Liszt et Chostakovitch interprétés par l’Orchestre national du Capitole de Toulouse avec le pianiste Lucas Debargue, sous la direction de Tugan Sokhiev

Lucas Debargue est le soliste fiévreux du Premier Concerto de Liszt, morceau de bravoure du répertoire. Tugan Sokhiev et son Orchestre du Capitole de Toulouse s’emparent en deuxième partie de la Symphonie n°8 de Chostakovitch, épopée de fer et de glace. Samedi 18 janvier à 21h, Radio Classique diffuse le concert donné par l’Orchestre du Capitole de Toulouse et son chef Tugan Sokhiev en la Salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris le 9 décembre dernier.

 

Un Concerto qui peut choquer, s’il est frappé trop fort ou de manière imprécise, selon Franz Liszt

 

Le Premier Concerto pour piano de Liszt connut de nombreuses modifications au cours du temps et doit sa gloire à son aspect extraverti, à son panache, mais aussi au rôle inattendu dévolu au triangle. Cette promotion provoqua des protestations : « je ne nie pas qu’il puisse en choquer certains, surtout s’il est frappé trop fort ou de manière imprécise », reconnut le compositeur. La Huitième, deuxième de la trilogie des symphonies de guerre écrites par Chostakovitch entre 1941 et 1945, fut reçue avec chaleur lors de sa création en 1943 mais bientôt mise au pilori par les autorités. La puissance d’évocation de cette fresque ténébreuse l’a néanmoins réinstallée à sa juste place : celle des toutes premières du XXe siècle.

 

 

Artistes :

Orchestre national du Capitole de Toulouse, dir. Tugan Sokhiev

Lucas Debargue, piano

Programme :

Franz Liszt : Concerto pour piano et orchestre n° 1

Dmitri Chostakovitch : Symphonie n° 8

 

En partenariat avec AÏDA

 

Retrouvez l’actualité du Classique