Les concerts debout pourront reprendre le 30 juin et les discothèques rouvriront le 9 juillet

Les concerts avec du public debout seront à nouveau autorisés en France à partir du 30 juin, tandis que les discothèques pourront rouvrir « à compter du 9 juillet », ont annoncé lundi la ministre de la Culture et son homologue délégué aux PME.

Le pass sanitaire ne sera exigé pour les concerts debout qu’au-delà de 1000 spectateurs

Le gouvernement a décidé une « réouverture des concerts debout à partir du 30 juin (…) avec une jauge de 75% dans les établissements en intérieur, et une jauge de 100% en extérieur« , a déclaré Roselyne Bachelot après une réunion à l’Élysée avec les professionnels du secteur.

A lire aussi

Le pass sanitaire (preuve de vaccination ou de test négatif récent) « ne sera exigé pour les concerts debout qu’au-delà de 1.000 spectateurs attendus« , comme c’est le cas actuellement pour tous les spectacles en configuration assise, a précisé la ministre de la Culture. Et pour ces concerts demandant le pass sanitaire à l’entrée, « le port du masque ne sera plus obligatoire mais recommandé », a-t-elle ajouté, soulignant que cette décision permettait de « finaliser la reprise des activités culturelles »Pour les concerts de moins de 1000 personnes, qui ne seront pas soumis à l’exigence du pass sanitaire, le masque restera toutefois obligatoire.

 

Possibilité de réaliser des tests de dépistage rapides pour les concerts et à l’entrée des discothèques

Les mêmes conditions s’appliqueront aux discothèques, seul secteur resté fermé depuis le début de la pandémie, soit 15 mois d’une « période difficile » pour leurs responsables et d’une « longue attente pour les clients », a reconnu Alain Griset. Elles pourront rouvrir le 9 juillet mais l’accès sera réservé aux porteurs d’un pass sanitaire, une jauge de 100% à l’extérieur et de 75% à l’intérieur, sans port obligatoire du masque. « L’idée, c’est de permettre aux jeunes et aux moins jeunes de faire la fête en sécurité », a estimé le ministre délégué. Pour les concerts comme pour les discothèques, les organisateurs pourront installer des barnums à l’entrée pour permettre aux clients qui n’auraient pas de pass sanitaire de réaliser un test de dépistage rapide, ont souligné les deux ministres.

Philippe Gault (avec AFP)

Retrouvez l’actualité du Classique