Le pianiste Franck Braley s’attaque à la fougue tragique du 4e Concerto pour piano de Beethoven

Jeudi 31 janvier à 20h00, concert en direct depuis la Cathédrale Saint-Louis des Invalides. L’Orchestre de Picardie et le pianiste Frank Braley interprètent des œuvres de Beethoven et Mendelssohn.

« Contemporain de la fameuse sonate pour piano « Appassionata », le quatrième Concerto pour piano de Beethoven figure parmi les partitions les plus subtiles et les plus tragiques du compositeur. Il inaugure un genre nouveau, étant à la fois symphonie pour orchestre et fantaisie pour piano. Il s’ouvre d’ailleurs de manière inhabituelle par le piano seul, avec une série d’accords ensuite repris par l’orchestre. Cette partition (1804 – 1806) – contemporaine des débuts de la surdité du compositeur – ressemble à une joute entre le tutti de l’orchestre, grave et massif, et le piano, aux phrases plaintives, tout en contrepoint intérieur. Cette conversation se résout dans un final flamboyant !

Ce concerto, oublié peu après sa création par le compositeur lui-même, fut remis en lumière quelques années plus tard par un certain Felix Mendelssohn…. Dans la première symphonie du jeune Mendelssohn, la tonalité mineure n’y est pas tragique mais traduit une urgence irrépressible. L’idyllique Andante qui succède à une impétueuse entrée en matière est teinté d’inquiétude mais c’est le fantasque et le feu typiquement mendelssohnien qui résistent jusqu’à l’Allegro con fuoco final. On n’a pas 15 ans sans raison ! Sous la direction de son magnifique chef Arie van Beek, l’orchestre de Picardie est associé au phénoménal pianiste français Frank Braley, qui reprend ce soir le Concerto qui l’avait mené il y a 26 ans à la victoire du prestigieux Concours Reine Elisabeth ».

 

Artistes :

Frank Braley, piano

Orchestre de Picardie Région Hauts-de-France, Arie Van Beek (direction)

 

Programme :

Ludwig van Beethoven : Concerto pour piano et orchestre n° 4

Felix Mendelssohn : Symphonie n° 1