Islamophobie : « Une manifestation de toutes les manipulations » juge Emmanuelle Wargon

Emmanuelle Wargon était l’invitée de Guillaume Durand ce lundi 11 novembre 2019. La Secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire juge que la marche contre l’islamophobie qui s’est tenue hier a été une « occasion manquée d’avoir un discours apaisé sur la laïcité ». Elle dénonce un « mélange idéologique complet ».

 

Marche contre l’islamophobie : « une manifestation de manipulation »

« Cette manifestation est une occasion manquée parce que ça aurait pu être l’occasion d’avoir un discours apaisé sur la laïcité (…) et ça a été la manifestation de toutes les manipulations et des amalgames » déplore Emmanuelle Wargon. Au lendemain de la marche contre l’islamophobie, la Secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire dénonce « une mélange idéologique complet » . Elle évoque notamment les personnes, dont une petite fille, qui ont arboré une étoile jaune. Symbole très contesté au moment où la députée LFI Danièle O’bono compare la situation des musulmans à celles des juifs durant la Seconde Guerre mondiale. « Ça ne sert aucune cause » explique Emmanuelle Wargon et notamment pas celle des musulmans qui veulent pratique leur religion en France. « Je regrette qu’il ne soit pas possible d’avoir un discours sur le sujet sans partir dans le décor ». En ce jour de commémoration de l’Armistice du  11 novembre 1918, Emmanuelle Wargon appelle à « revenir à l’histoire » : « Il y a eu des drames historiques et on ne peut pas tout mettre sur le même plan ». 

 

Glyphosate : Une échéance difficile à tenir mais un objectif de sortie maintenu pour 2021

« Sortir du glyphosate en 3 ans, c’est compliqué » concède Emmanuelle Wargon. La Secrétaire d’Etat confirme l’objectif de 2021 pour sortir du glyphosate tout en expliquant que l’échéance sera difficile à tenir : « Dans certains cas, on n’a pas trouvé les produits de substitution et dans d’autres ils existent mais ils sont un peu plus chers ».  Elle ajoute : « Pour le glyphosate, on travaille surtout avec les filières puisque la solution est différente selon qu’on est en viticulture ou en arboriculture(…) Notre objectif est toujours 2021, toujours en 3 ans » assure-t-elle. Elle nuance en expliquant que la sortie se fera peut-être« étape par étape ».  Elle affirme par ailleurs que « le gouvernement avance sur l’écologie » : «  Mon combat c’est que l’écologie ne soit pas un luxe réservé aux plus riches ou une contrainte qui pèse sur les plus pauvres ». Elle évoque notamment son travail avec Julien Denormandie, ministre du Logement, pour la rénovation énergétique des bâtiments  ou encore la réflexion sur les énergies renouvelables comme l’éolien. 

 

Arthur Barbaresi 

 

Retrouvez l’intégralité de l’interview en vidéo :