Exclusif/Musique Classique: Les producteurs indépendants recevront une aide du Centre National de la Musique

Les producteurs indépendants/privés de musique classique s’estiment en grand danger. Le confinement, avec l’annulation de nombreux spectacles, puis les pertes financières liées aux jauges réduites ont mis leur secteur en péril. Alors qu’ils se disent exclus du système d’aide de compensation de billetterie, Jean-Philippe Thiellay, le président du Centre National de la Musique (CNM), annonce à radioclassique.fr qu’une aide spécifique va leur être proposée.

 

Les producteurs indépendants de musique classique sont exclus du mécanisme de compensation des pertes de billetterie

Lors de l’assemblée générale du PRODISS (Syndicat National du spectacle musical et de variété) qui s’est tenu en début de semaine, Jean-Philipe Thiellay, le président du CNM a développé et annoncé toutes les actions entreprises afin de venir en aide au spectacle vivant, dont l’enveloppe de 100 millions € complémentaires allouée dès octobre 2020 pour le financement d’un mécanisme de compensation des pertes de billetterie liées aux mesures de distanciation afin d’aider à la survie et encourager la reprise des spectacles.

A lire aussi

 

Un mécanisme (dont la répartition devait être discutée lors de l’AG du CNM le 13 octobre) qui, selon plusieurs producteurs indépendants/privés de musique classique, les exclut car il n’est réservé qu’aux producteurs de musiques actuelles et de variété. Jeanine Roze, qui produit notamment les « Concerts du dimanche matin », y voit un abandon de la part des pouvoirs publics et, notamment, du CNM, ce que son président réfute. Jean-Philippe Thiellay, joint par Radio Classique, précise qu’il a pris acte de cette décision arrêtée par le gouvernement qui met 40 millions d’euros dans le dispositif.

Le CNM convoque une assemblée générale extraordinaire lundi 28 septembre

Accusé d’avoir qualifié, lors de cette réunion, la musique classique d’« angle mort » Jean-Philippe Thiellay se justifie : « Un angle mort, c’est quelque chose qu’on ne voit pas, et je constate justement que c’est le cas des privés et des indépendants de la musique classique dans cette situation et mon intention est justement de déboucher cet angle mort et de les aider. Depuis 2 semaines je discute de cette question avec le ministère de la Culture et Matignon ». Signe de la bonne volonté de Jean-Philippe Thiellay et des pouvoirs publics, une Assemblée Générale extraordinaire du CNM se tiendra lundi 28 septembre au cours de laquelle sera évoquée la situation du classique privé, confronté à de graves difficultés financières et, surtout, y sera proposée une aide spécifique pour compenser les pertes dues aux jauges dégradées dans le secteur. Aide qui serait financée par le CNM et pourrait être abondée par le ministère de la Culture.  

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique