Critique du mouvement #Metoo, l’ancien Monty Python Terry Gilliam voit la comédie musicale qu’il met en scène annulée

Georges Biard/wikimedia commons

La direction du Old Vic Theater, un théâtre indépendant de Londres, a décidé de retirer de sa programmation la comédie musicale de Stephen Sondheim qui devait être jouée à partir du printemps 2022. Des membres du personnel du théâtre reprochent à Terry Gilliam, l’ancien membre des Monty Python, co-metteur en scène du spectacle, certains de ses propos sur l’inclusion et la diversité.

Terry Gilliam a qualifié le mouvement #MeToo de « chasse aux sorcières »

Ce sont les jeunes talents du théâtre londonien, le groupe Old Vic 12, qui se sont élevés dès le mois de mai contre la programmation de la comédie musicale Into the Woods dans leur salle à partir de la fin mai 2022. Un groupe particulièrement mobilisé car en 2017, une vingtaine de signalements pour « comportement inapproprié » avaient été émis à l’encontre de l’acteur Kevin Spacey, ancien directeur artistique du théâtre. Concernant l’annulation de Into the woods, le groupe argue du fait que Terry Gilliam, 80 ans, co-metteur en scène du spectacle avec Léa Hausman, avait qualifié, l’an dernier, le mouvement #MeToo de « chasse aux sorcières » et avait ajouté qu’il était « fatigué, en tant qu’homme blanc, d’être blâmé pour tout ce qui ne va pas dans le monde ».

A lire aussi

 

Autre reproche fait à l’ancien membre de la célèbre troupe d’humoristes des Monty Python, reconverti dans la mise en scène (il avait monté Benvenuto Cellini d’Hector Berlioz à l’Opéra Bastille en 2018), son soutien et même la promotion qu’il a faite sur les réseaux sociaux du spectacle de David Chappelle The closer que Netflix diffuse depuis octobre et dans lequel le comique américain tient, selon la communauté LGBTQ+, des propos choquants jugés transphobes. Dans ce show, David Chappelle affirme notamment que « le genre est un fait » et prend la défense de J.K. Rowling (Harry Potter), accusée l’an dernier d’avoir tenu des propos insultants à l’égard des personnes transgenre.

Pour le Telegraph : « Terry Gilliam fait l’objet d’un effarant procès par contumace, instruit par un groupe inflexible »

La comédie musicale Into the Woods, écrite par Stephen Sondheim (musique et parole) et James Lapine (livret) a été créée en 1987 à Broadway. Inspiré de plusieurs contes des frères Grimm, le spectacle a remporté de nombreuses récompenses, beaucoup tourné aux États-Unis et au Royaume-Uni et même fait fait l’objet en 2014 d’une adaptation cinématographique produite par Disney avec Meryl Streep, James Corden et Johnny Depp.

A lire aussi

 

John Berry, l’ancien directeur artistique de l’English National Opera dont la société de production coproduit le spectacle, reste optimiste pour sa recherche d’un nouveau lieu d’accueil à Londres en 2022. Plusieurs salles ont déjà manifesté leur intérêt.  Pour le Old Vic Theater, le préjudice financier, conséquence de l’annulation de la comédie musicale, est important. Le Théâtre avait en effet déjà vendu pour 300 000 livres (353 000 euros) de billets qui devront être remboursés. De plus, la réputation du théâtre, suite à cette décision, en prend pour son grade dans la presse britannique. Pour le critique du TelegraphDominic Cavendish, « Terry Gilliam fait l’objet d’un effarant procès par contumace, instruit par un groupe inflexible à l’intérieur de l’institution. Une folie sans précédent « . Son confrère, Ben Lawrence va plus loin et stigmatise « des tout-petits millennials irresponsables, irritables, capricieux et colériques à qui il faut retirer tout pouvoir ».

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique